Commission européenne : Agir contre la baisse du prix du porc

SC

Le commissaire européen à l'Agriculture Dacian Ciolos indique que la commission européenne est prête à intervenir pour soutenir le marché du porc si les cours continuent de chuter.

« Si dans les prochains jours le marché du porc avance dans la même direction, il faudra qu'on soit prêt à prendre les mesures qui sont à notre disposition pour éviter la chute des prix », a-t-il déclaré samedi dernier à la Grüne Woche, le salon agricole de Berlin.

Les répercussions du scandale de la dioxine en Allemagne mettent à mal les marchés du porc. Les cours ont chuté de 22 centimes/kgc (15%) outre Rhin depuis l'éclatement du scandale, confirme Agritel sur le Service Expert porc de Pleincham.com. Les prix sont également sur la sellette en France et risquent fortement d'être chahutés par la crise allemande.

En Allemagne, la consommation a chuté et les exportations sont mises à mal par des restrictions d'importation de la part de nombreux pays : la Chine et la Russie, mais aussi la Corée, la Pologne, l'Autriche, l'Italie et le Royaume Unis. Les producteurs sont également soumis à des coûts en hausse du fait de l'envolée du prix des céréales.


Recours au stockage privé.

« Les mesures du gouvernement allemand ont contribué à redonner confiance au marché », explique M. Ciolos. L'Allemagne veut notamment obliger les fabricants à séparer la production des graisses animales de celles utilisées dans l'industrie. Les fabricants d'aliments feront également l'objet de contrôles plus stricts. Enfin, un système d'alerte va être mis en place afin de prendre des mesures adéquates et d'informer les consommateurs rapidement en cas de défaillances.

« Si cela ne suffit pas, la commission prendra les mesures immédiates nécessaires ». Bruxelles pourrait notamment avoir recours au stockage privé. Dacian Ciolos rencontrera à cet effet les ministres européens de l'agriculture à Bruxelles lundi. Bruno Le Maire a parlé d« une »situation intenable« pour la filière en France et demande »des mesures immédiates lundi« . Il réclame en outre la mise en place d'un groupe de réflexion pour réfléchir à l'avenir de cette branche.


Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires