Commission européenne : L'UE va imposer des taxes antidumping sur le biodiesel américain

SC

L'Union européenne va imposer des taxes antidumping à des fabricants américains de biodiesel soupçonnés de subventionner de manière déloyale leurs exportations.

Les représentants des 27 pays de l'UE viennent d'approuver une proposition de la Commission européenne en ce sens. Il est prévu d'imposer à partir de la mi-mars des taxes contre le dumping et des pratiques de subventions jugées déloyales comprises entre 23 et 41 euros pour 100 kilos des produits considérés. Il s'agit, pour le moment, de mesures provisoires, pour une période maximum de six mois, après quoi une nouvelle décision devra être prise par l'Union européenne si elles devaient devenir définitives.

L'exécutif européen, qui agit au nom des 27 pays de l'Union européenne sur les dossiers commerciaux, répond ainsi à une plainte des fabricants de biodiesel européens. Ceux-ci accusent plusieurs de leurs concurrents américains de se livrer à du dumping ou de profiter de subventions déloyales sous forme de crédits d'impôts ou d'aides directes à la production. « Lorsque votre industrie se meurt vous devez faire quelque chose », justifie une porte-parole de la fédération des fabricants européens, l'European Biodiesel Board (EBB).

Un climat commercial tendu

L'enjeu est important puisque le biodiesel représente jusqu'à 80% de la production totale de biocarburants dans l'UE, devenus eux-mêmes un rouage important de la stratégie européenne de réduction des émissions de CO2 et de diversification des sources d'énergie. La plus grande partie des importations de biodiesel en Europe provient des États-Unis : celles-ci ont augmenté de 7.000 tonnes en 2005 à environ un million de tonnes l'an dernier.

L'application de cette taxe va intervenir dans un climat commercial déjà tendu entre l'Europe et les Etats-Unis. Washington a porté plainte en janvier contre l'Union européenne devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC) contre le refus des Européens d'accepter ses volailles désinfectées avec du chlore. Les Etats-Unis viennent aussi de tripler les droits de douane sur le roquefort en rétorsion au maintien par l'UE de l'interdiction de la commercialisation du boeuf américain aux hormones, un conflit qui dure depuis plus de dix ans.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier