Comptes 2009 : La production ovine devrait se maintenir en 2010

Le ministère de l'Agriculture confirme dans sa publication Agreste infos rapides une hausse des agnelles de renouvellement.

En novembre 2009, le cheptel ovin français est en recul de 2 %, d'après le service de la statistique et de la prospective (SSP) du ministère de l'Agriculture, avec un effectif de 7,5 millions de têtes.

Les agnelles de renouvellement voient leur effectif augmenter de 7 %. (DR)

Les agnelles de renouvellement voient leur effectif augmenter de 7 %. (DR)

Recul des abattages

Ce déclin affecte uniquement le cheptel viande (-4 %), le cheptel laitier augmente quant à lui de près de 3 %. Par contre, après des années de baisse, l'effectif des agnelles saillies se maintient en 2009 au niveau de 2008.
Côté production, elle a baissé de 10 % par rapport à 2008 avec 5,7 millions de têtes. Les abattages chutent de 406 000 têtes, soit -8,4 %. Le solde du commerce extérieur des animaux vivants hors reproducteurs reste positif, à 222 000 têtes, en recul de 15 %. Les importations d'ovins vivants qui proviennent exclusivement des autres pays de l'UE ont progressé de 4 % alors que les exportations ont chuté de 7 %. Avec une production prévisionnelle de 5,2 millions de têtes, elle se maintiendrait à ce niveau en 2010 prévoit le ministère, qui s'appuie sur une augmentation des effectifs d'agnelles de renouvellement de 7 %, surtout pour les ovins viande (8 %). Le ministère pense que l'aide ovine supplémentaire et une amélioration de la fertilité peuvent expliquer cette évolution.

 

Source Réussir Pâtre Juin-Juillet 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier