Confédération paysanne : Quatre adhérents entament une grève de la faim

Quatre membres de la Confédération paysanne ont commencé lundi à midi une grève de la faim à la Maison du lait à Paris pour obtenir la participation du syndicat à l'interprofession laitière.

Depuis le 8 septembre, des militants de la Confédération paysanne occupent les locaux de l'interprofession pour exiger de participer aux discussions sur la politique laitière.

« Rien ne bouge. Notre objectif n'a pas changé, nous voulons participer à l'interprofession laitière pour défendre les paysans », a déclaré André Bouchut, secrétaire national du syndicat minoritaire, proche de la Gauche. André Bouchut est l'un des quatre grévistes.

La Confédération paysanne explique que cette grève vise à dénoncer également « l'incapacité du ministère de l'Agriculture à mettre en pratique ses déclarations en faveur d'interprofessions pluralistes pour que tous les paysans soient défendus », selon un communiqué du syndicat.

« Nous avons essayé pendant trois semaines de bouger les choses et nous n'y sommes pas arrivés. La médiation, décidée par la justice, pour l'instant n'a pas abouti », a-t-il ajouté.

Une nouvelle procédure en référé a été intentée contre la Confédération paysanne fin de semaine dernière, cette fois ci par les locataires de la Maison du lait ( FNPL , FNCL , FNIL et autres locataires ). Le jugement sera rendu mardi 28 septembre à 17h00.


Plusieurs producteurs ont de leur côté déposé un référé devant le tribunal de grande instance de Paris pour obtenir le droit de participer aux négociations. Une audience sera organisée le 4 octobre au palais de justice de Paris.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier