Congrès FNB : Francis Grau : «Un climat tendu»

Eva DZ

Avec six autres éleveurs aveyronnais, Francis Grau, président de la section bovins viande FDSEA, a participé cette semaine au congrès de la Fédération Nationale Bovine (FNB) à Autun.

- Quelle est l'ambiance générale de ce congrès ?

«Le climat est bien entendu très tendu du côté des participants comme du côté de la tribune. Nos responsables comme les intervenants extérieurs ont fait part de la situation difficile dans laquelle se trouve l'élevage allaitant français.

- Quels messages sont ressortis ?

Comment régénérer des élevages bovins viande au bout du rouleau du point de vue de la trésorerie ? C'est la question qui est ressortie du tour de table des régions. Il faut trouver des pistes pour réévaluer notre matière première, cela passe dans l'urgence par une hausse de 10% du prix au consommateur, ce qui ne représenterait pour lui que 8,50 euros de plus par an. Mais nous n'oublions pas d'inclure dans ce débat les intermédiaires.

- Quel fut le message de la région Sud-Ouest ?

Xavier Noal était notre porte-parole. Il a évoqué la nécessité de maintenir la PMTVA après 2013, ainsi que l'ICHN pour les zones défavorisées et de piémont. Il faut aussi observer l'application du meilleur partage dans la filière annoncé par Nicolas Sarkozy. Il a aussi évoqué la remodulation des zones de cotation, qui constitue le reflet de nos bassins de production. Et bien sûr le dossier de l'exportation qui peut apporter une nouvelle plus-value aux éleveurs. Enfin, la nécessaire transparence sur la filière du maigre en déroute aujourd'hui.

- Sur quelles pistes de réflexion avez-vous planché ?

Trois ateliers étaient consacrés à l'élevage pour 2015, les relations entre France Agrimer et l'interprofession et la contractualisation».

Source La Volonté Paysanne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires