Consommation des Français : Plus de poisson, moins de viande et de légumes frais

SC

La composition moyenne du repas des Français a évolué ces quarante dernières années. Ils mangent plus de poisson, de dessert et de produits transformés et moins de viande et de légumes frais.

Les ménages ont modifié la structure de leurs dépenses alimentaires depuis les années 60. Selon une récente étude de l'Insee, ils achètent davantage de produits transformés, au détriment des produits frais et des féculents, qui demandent davantage de préparation.

Entre 1960 et 2006, la consommation de viande fraîche achetée en boucherie a diminué, pour représenter 24% du budget contre 37% en 1960. A l'inverse, la consommation de poisson a doublé en 46 ans, pour représenter 16,9% des dépenses alimentaires, contre 8,3% en 1960. Une augmentation liée, selon l'étude, au désir de diversification des repas mais aussi à la crainte des risques liés à une alimentation trop riche en viande.

Au sein de l'Europe, les Français figurent toutefois parmi les plus grands consommateurs de viande, au même titre que les Irlandais, les Belges ou les Espagnols. Parallèlement, ils consomment moins de légumes que la moyenne des Européens, puisque le budget consacré à ces produits est passé à 12% des dépenses en « repas hors dessert » en 2006, contre 15% en 1960. La moyenne européenne est de 14%.

L'Insee rappelle que le budget dédié à l'alimentation n'a cessé de baisser, passant de 25% en 1960 à 12% en 2006, en raison d'une hausse des prix des produits alimentaires inférieure à l'inflation, jusqu'au milieu des années 1990, et d'une augmentation du niveau de vie moyen des ménages.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier