Contrôle avant son premier anniversaire

Rédaction Vendée agricole

Si tu touches des aides tu seras contrôlé mon fils… Ce jeune agriculteur ne l’aurait pas cru sans l’avoir vu.

Même pas un an d’installation, même pas une campagne culturale, même pas un exercice comptable clos et le contrôle DJA vient cingler ce jeune.

Installé en février, contrôlé par l’ASP (agence de service et de paiement) au mois de novembre la même année. Qui dit mieux ! Tout y est passé, même ce qui n’était pas demandé sur le courrier de rendez-vous. Il y avait bien un listing de pièce à préparer, semble-t-il ce n’était pas suffisant. La contrôleuse en demande plus, jusqu’à la déclaration d’impôt de l’année précédente. « Pourtant je n’étais pas agriculteur en 2010 ! Je n’avais pas touché d’aide PAC. Quel rapport avec la dotation jeune agriculteur ? ». Le plus comique pour cette exploitation de marais, c’est lorsque le contrôleur a voulu prendre des photos des couverts végétaux hivernaux sur une parcelle récoltée en blé en 2011. Elle a appliqué une non-conformité. Elle ne savait pas qu’il y avait une dérogation pour les terres à plus de 40% d’argile. Si c’est aux exploitants d’apprendre la réglementation au contrôleur, où va-t-on ? L’appel à son responsable n’a pas permis de lever la non-conformité concernant l’absence de couvert. Son responsable a téléphoné ce même jour à la DDTM de Vendée mais n’a pas obtenu de réponse. Elle a changé son observation mais ne l’a pas supprimée. Conclusion, le jeune agriculteur n’a pas signé le compte rendu de contrôle. Dans l’attente de suite favorable, la FDSEA va suivre de près ce dossier. Désormais pas de profil type, tout le monde peut être contrôlé.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires