Coopératives agricoles : comment ne pas se couper de la base ?

Lise Monteillet

Rencontre avec Xavier Hollandts, un spécialiste de la gouvernance des coopératives agricoles. Dans cette série de vidéos « anti-crise », un sujet d'actualité est abordé en quelques minutes avec un invité. Ce dernier choisit un objet qui, à ses yeux, permettra de construire l'agriculture de demain.

« Il y a une définition très simple du modèle coopératif français : par et pour les paysans », rappelle Xavier Hollandts, professeur en stratégie et gouvernement des entreprises. Or, dans les campagnes, certains agriculteurs ont le sentiment d’avoir perdu les commandes de leur coopérative. Un sentiment véridique ou erroné ? « Ce sentiment repose sur quelques cas qui nous montrent que certaines coopératives sont mal gouvernées », répond le spécialiste. Pour ce dernier, il est important que les coopératives ne se coupent pas de leur base et continuent à bâtir « des stratégies qui servent prioritairement les intérêts des paysans ».

Quelle répartition de la valeur ?

« Ce que j’entends par là, c’est qu’on a un secteur coopératif français qui est très dynamique et très performant (…) En même temps, un tiers à un quart des paysans vivent en dessous du seuil de pauvreté, poursuit Xavier Hollandts. Cela veut dire qu’il y a un déséquilibre, sans doute, dans la répartition de la valeur ajoutée ». 

Sur le même sujet

Commentaires 8

Relief

Ils n’existent plus de cooperatives d’éleveurs car ces dernieres ont racheté des privés avec la trésorerie des éleveurs et je passe les magouilles de rachat-revente entre ces entités... des administrateurs qui n’ont rien vu à toutes ces tours de passe passe .. des pertes colossales au profit d’une idée, la croissance par la taille de la coop sans se soucier de la base..
quelques exceptions dans les céréales avec des modèles qui ont gardé le prix de campagne.. bref place aux jeunes !

duracuire

coopérative = secte .....la coopération agricole est entierement a revoir , c'est la prison du paysan et a ses frais en prime (directeurs, sous directeurs ,chefs, sous chefs ,fifres ,sous fifres et tous grassement payés......

ignace

coopérative = dictature

bouille2

les coopératives ne sont pas imposées donc devrais etre plus compétitives!!!
pourtant certaines font des résultats collossaux alors que le but d'une coopérative n 'est pas de faire du bénéfice mais de rénuméré aux mieux ces sociétaires .
alors ou va l' argent ,??

lorsque l'on fait des appels d' offre sur des intrants les coops sont souvent 10 à 15% plus chère
chercher l' erreur

Pierre

Les coops margent sur les appros et margent aussi sur les produits qu on leur vend!!! Ah les coops se portent bien et peuvent être dynamique!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier