Crise du lait : L'offensive franco-allemande rejetée par la Commission européenne

B.BOUCHOT

La France et l'Allemagne ont appelé à renoncer à la levée progressive des quotas de production laitière dans l'UE, mais cette idée motivée par la crise du secteur a été rejetée par la Commission européenne et l'Espagne.

« Il faut d'une manière ou d'une autre préserver les outils que nous avons, y compris les outils de maîtrise de la production que sont les quotas aujourd'hui », a déclaré le ministre français de l'Agriculture, Michel Barnier. « Je ne me résous pas à voir disparaître les quotas laitiers, sans qu'on ait trouvé un autre système de maîtrise de la production » a-t-il ajouté, en jugeant que la hausse des quotas (plafonds autorisés de production) depuis deux ans jouait un rôle dans la chute actuelle des prix. « Je pense qu'une partie de la crise est liée à la surproduction ».

Depuis deux ans, les quotas laitiers augmentent mécaniquement de 1% chaque année avant leur disparition pure et simple prévue fin mars 2015. Les producteurs de lait ont manifesté dans plusieurs pays européens pour alerter l'opinion sur la chute des prix. Le syndicat européen de la profession (European Milk Board) y voit une conséquence de l'augmentation des quotas, qui alimente la surproduction.

L'Allemagne a apporté son soutien à la France, en rejetant l'idée d'une poursuite des hausses de quotas et en demandant à la Commission européenne de réexaminer la situation dès cette année, sans attendre un rapport d'étape prévu en 2010. L'offensive franco-allemande est toutefois rejetée par la Commission européenne. « Les quotas ne sont pas la raison pour les prix bas car nous ne produisons pas plus qu'avant » a dit la commissaire à l'Agriculture Mariann Fischer Boel. « C'est simplement une question de demande plus faible », a-t-elle ajouté. Des mesures ciblées de soutien à la filière pourraient voir le jour. Parmi elles pourraient figurer des paiements anticipés de subventions européennes. La France, l'Allemagne et l'Autriche demandent aussi des aides à l'exportation de l'UE plus importantes pour le fromage.

Source d'après l'AFP

Publié par B.BOUCHOT

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires