Dégâts de gibier : Des sangliers plus gênants pour le gouvernement sur les routes que dans les champs…

Les responsables JA24 du dossier « Dégâts de gibier » : Laurent Bagilet, Olivier Gaillard, Alex Gouaud

Le ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer (et non pas le ministère de l'agriculture…) s'est apparemment rendu compte cet été de l'existence d'une surpopulation néfaste de sangliers sur le territoire français. Il aura donc fallu attendre que les sangliers entrent dans les zones urbaines, sur les routes, dans les grands magasins pour que nos politiques nationaux réagissent !
Un plan de maîtrise du sanglier a donc été lancé par Jean Louis Borloo. Cette initiative nous paraît aller dans la bonne direction puisqu'il mobilise un certain nombre d'outils pour réguler la population de sangliers, et impose un calendrier de mise en place strict.
La grande majorité des exploitations agricoles périgourdines se trouve actuellement dans des situations économiques et financières très difficiles. Dans ce contexte, nous ne pouvons accepter de voir nos cultures et nos prairies dévastées. Nous resterons donc extrêmement prudents sur l'efficacité de l'application départementale de ce plan de maîtrise, et nous sommes d'ores et déjà prêts à travailler dans ce sens avec les différents acteurs départementaux concernés, comme nous le faisons déjà depuis longtemps. Nous n'avons pas attendu le plan de Monsieur Borloo pour prendre conscience de la situation et travailler ensemble à toutes les solutions possibles pour en finir avec les dégâts de sangliers, mais il ne faudrait pas oublier les dégâts de cervidés, dont on parle moins mais qui prennent beaucoup d'ampleur sur le département.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier