Des agriculteurs manifestent à Paris contre la politique environnementale du gouvernement

Des agriculteurs ont provoqué un important embouteillage ce matin devant le ministère de l'Environnement à Paris, en entravant plusieurs voies de circulation pendant plus d'une heure pour protester contre la politique environnementale du gouvernement.

Les manifestants, au nombre d'une cinquantaine, sont arrivés devant le ministère boulevard Saint Germain vers 7h, répondant à un appel des syndicats agricoles FDSEA et Jeunes agriculteurs d'Ile-de-France (IDF). "On court la même course (que les concurrents étrangers, notamment l'Allemagne) avec des boulets aux pieds", a expliqué Grégoire De Meau, président des Jeunes agriculteurs d'IDF.

Le syndicat entendait avec ce geste "dénoncer la surenchère environnementale française". Arrivés avec plusieurs camions-benne, les manifestants ont déversé devant l'entrée principale du ministère ainsi que sur trois des quatre voies du boulevard Saint Germain, dans le centre de la capitale, de la terre ainsi que des bottes de paille.

Ils ont également posé des affiches à l'effigie de la ministre de l'Environnement Nathalie Kosciusko-Morizet chaussée au moyen d'un photo-montage de lunettes rouges rappelant celles d'Eva Joly, candidate d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) à la présidentielle. Ces affiches portaient le slogan "Stop, touche pas à ma terre".

Au pied d'un arbre mort, une pancarte explique qu'il s'agit du "résultat de la politique de NKM". Quelques mètres plus loin, les agriculteurs ont déposé des sacs de blé, des bouteilles de lait, du pain et des légumes (choux, poireaux, etc) avec une pancarte "L'agriculture nous nourrit".

La manifestation s'est dispersée dans le calme vers 8h30.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 5

freddjo

on dirait que cette manif est incomprise par certains mais beaucoup d'agriculteurs conprennent ; il s'agit de protester contre une forme d'ecologie "politique" ou il s'agit de tout faire pour contenter les multiples associations ecologistes qui ont fait leur les multiples idées (lubies a mon sens )emises parfois par tel ou tel ,( du moment qu'un ecolo l'a dit c'est bon a prendre meme si aucune etude realiste n'est menée ...) ; aini beaucoup d'entre nous ont le sentiment que nous ne savons plus ou cette derive va mener .., aini ok nous ne cultiverons pas d'ogm alors que l'importation est libre.. , on pratiquera des jacheres , on utilisera moins d'engrais et d'autres "intrans"(au dernieres nouvelles scientifiques les nitrates sont le contraire de nocif ) mais entendre que l'irrigation devient "suspecte" , voire la cause de la secheresse ( le president de que choisir ..), que seul le bio merite attention ..alors pourquoi ne pas interdire la prescription des medicaments par les medecins ..revenons a la saignée , aux ventouses et aux cataplasmes ...
A moment donné il faut dire stop !!

piluge

La vraie agriculture est celle qui respecte l'environnement. Malheureusement il y en a qui ne l'ont pas encore compris

Pauline (75)

Je ne suis pas parisienne depuis 3 générations et ne suis pas née dans la France profonde mais ne suis pas non plus une pro écolo mais je pense effectivement que ce type de manif ne peut que nuire à l'image des agriculteurs. Qu'ils nous expliquent plutôt ce qu'ils font pour l'environnement (et je sais qu'ils font bcp de choses) plutôt que de s'attaquer à une ministre qui ne fait que son travail et le fait plutot bien et reste très populaire chez les Français. Franchement, je ne crois pas qu'il y ait de "surenchère environnementale". Les agriculteurs étaient plutôt sortis grandi du Grenelle, il faut qu'ils fassent attention de ne pas casser de nouveau cette image et montrer comment ils s'impliquent, sur le terrain, dans des projets comme ecophyto 2018, etc...

fanche

Une telle manif ne nous grandit pas, nous agriculteurs.

Basile78

j'aimerais savoir ce que les parisiens ont pensé de cette manifestation....autant ceux qui sont à paris depuis 3 générations que ceux qui sont nés sur une ferme dans la france profonde.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier