Des entrepreneurs sont là pour s'occuper des terres

R. S.-A.

Les entreprises de travaux agricoles sont groupées au sein de la fédération des Entrepreneurs des territoires.

Et si les agriculteurs, déjà étranglés par le poids des charges, cessaient de rêver au tracteur dernier cri ? Voilà notamment le message qu'a tenté de faire passer Michel Boissières, vice-président de la fédération départementale des Entrepreneurs des territoires, lors de l'assemblée générale du 5 février à Teissières-les-Bouliès. Car ces entreprises spécialisées dans les travaux agricoles, ruraux et forestiers (environ 70 dans le département, dont une trentaine adhère à ce syndicat) sont là pour ça. Ces prestataires de service interviennent à la demande avec du matériel adéquat et un chauffeur formé pour assurer semis, épandage, traitements, ensilage, etc. Ils se présentent comme “une force de développement des exploitations soucieuses de relever le défi d'une agriculture compétitive”. D'autant plus pertinent, selon les Entrepreneurs des territoires, que les exploitations sont moins nombreuses, mais bien plus étendues.

S'informer et se former

Ces entreprises sont organisées en unions régionales, elles-mêmes fédérées au niveau national, afin de regrouper forces et compétences et accompagner les professionnels dans les démarches légales, économiques ou juridiques. L'union régionale Auvergne compte à ce jour 140 adhérents, répartis sur trois départements (la Haute-Loire n'adhère pas). Une mutualisation qui sera mise à profit dans le cadre de journées de formation et d'information, mais aussi pour assurer la promotion des métiers de ces entrepreneurs. Les assemblées générales, comme celle de ce samedi 5 février, servent aussi de cadre à des interventions extérieures. Ainsi, Michel Aubert, délégué territorial d'ERDF est-il intervenu sur les risques électriques, appelant à la prudence lorsque des engins travaillent à proximité de certaines lignes dont la hauteur au sol ne dépasse parfois pas six mètres. Un volet juridique était également développé par le CER France du Cantal et le président d'Auvergne carburant a évoqué le récent arrêté “gasoil non routier”...
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Source L'Union du Cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier