Du 15 au 20 septembre : Sommet mondial sur les abeilles à Montpellier

Quelque 500 chercheurs et 10.000 apiculteurs ou professionnels de la filière apicole sont attendus du 15 au 20 septembre à Montpellier pour un sommet mondial sur les abeilles.

L'événement, organisé par la fédération internationale d'apiculture Apimondia, sera l'occasion de « présenter les principales découvertes de ces deux dernières années », selon Gérard Arnold, coordinateur scientifique. Les apiculteurs s'inquiètent pour les colonies d'abeilles qui depuis dix ans enregistrent des pertes très importantes : leur taux de mortalité, qui normalement ne doit pas dépasser 5%, peut monter jusqu'à 40% dans certaines régions du monde, voire plus de 90% ponctuellement.

En France, en moyenne 300.000 colonies disparaissent tous les ans depuis 1995. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette mortalité excessive mais l'incertitude demeure sur la hiérarchie des causes et leurs liens. Parmi les facteurs responsables de la perte des abeilles, figurent les insecticides (notamment le Gaucho et le Régent), les parasites (le Varroa destructor), les prédateurs (le redoutable frelon asiatique) et le changement climatique.

L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a recensé pas moins de quarante facteurs pour expliquer les ravages causés aux colonies d'abeille. Tables rondes et conférences donneront aux scientifiques l'occasion de présenter leurs dernières découvertes.

La sauvegarde de l'abeille est un enjeu stratégique qui va bien au-delà du monde des apiculteurs. Les experts considèrent que ce pollinisateur maintient 80% de la diversité des fleurs et assure 35% de notre alimentation.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires