Du potentiel pour l’approvisionnement local

Loire-Atlantique Agricole www.agri44.fr

Du potentiel pour l’approvisionnement local
Les produits locaux les plus utilisés en restauration collective sur Nantes Métrople sont les produits laitiers et les fruits et légumes. © Loire-Atlantique Agricole

Lors de Serbotel, salon des métiers de bouche et de l'hôtellerie, une conférence sur la valorisation des produits locaux dans la restauration collective a été organisée par la chambre d’agriculture de Loire-Atlantique et Nantes Métropole.

L’agglomération nantaise compte plus de 500 structures de restauration collective, dans l’enseignement, la santé et le social et les entreprises. Elles représentent plus de 20 millions de repas annuels (pour plus de 62 millions à l’échelle de la Loire-Atlantique). Doucement mais sûrement, la restauration collective se montre de plus en plus intéressée par un approvisionnement en produits locaux. Une grande partie des communes travaille à la mise en pratique des recommandations du Grenelle de l’Environnement dans ce domaine. La difficulté pour elles est de trouver des fournisseurs locaux.

La chambre d’agriculture de Loire-Atlantique a entendu cette demande des gestionnaires de la restauration collective souhaitant introduire davantage de produits agricoles et agroalimentaires régionaux dans leurs menus. La chambre consulaire a lancé Approximité.fr, site internet régional, type annuaire, dont l’objectif est de mettre en relation les fournisseurs de produits locaux avec l’utilisateur final, que celui-ci soit une collectivité ou un particulier. Dans les ru-briques dédiées aux gestionnaires de restauration collective, l’utilisateur trouve des informations spécifiques liées au colisage, aux délais de livraison… Le site compte aujourd’hui une centaine de producteurs adhérents.

Yolaine Danard, chargée de mission Circuit alimentaire de proximité à la chambre d’agriculture, a rappelé qu’en parallèle avait été mis en place www.approximite44.fr, un site départemental de commandes en ligne, offre collective de produits locaux. Présente pendant la conférence, Nelly Beurier, de la Ferme de la Brégeonnerie à Nort-sur-Erdre, vend en direct la totalité des produits issus de son élevage de dindes. Elle a choisi d’adhérer à www. approximite44.fr pour se tourner vers l’approvisionnement de collectivités, et développer ainsi ses débouchés.

Riches en produits locaux

Avec 15 000 ha de zones agricoles, 250 exploitations, 1 500 emplois directs et une très grande diversité de productions, l’agriculture sur de Nantes Métropole est une activité économique à part entière que les élus de l’agglomération, en partenariat avec la chambre d’agriculture, veulent soutenir, insiste Jean-Pierre Legendre, vice-président de Nantes Mé-tropole, en charge de l’agriculture. « Nous sommes riches en produits locaux sur notre territoire. Il est important de con-struire une vraie politique alimentaire dans les 24 communes de Nantes Métropole. »

Plusieurs initiatives sont me-nées dans ce sens : à titre d’exemple la Ville de Nantes travaille avec des producteurs du département. Elle expérimente depuis trois ans l’introduction de poulet fermier et label local(1) dans la cuisine centrale de Nantes, explique Patrick Offertelli, son directeur. La question du surcoût de l’opération, par rapport à un coût d’un service de poulet standard, reste posée, mais pour Patrick Offertelli, la pérennisation de cette dé-marche sera envisageable surtout lorsqu’une méthode d’organisation des marchés publics plus adéquate aura été trouvée.

Les sociétés de restauration collective y mettent aussi du leur. À l’image de Restoria, pour qui il importe de proposer une prestation de restauration centrée sur le développement durable, qui s'appuie sur l'utilisation de l'agriculture biologique, l'approvisionnement local, la réduction de l'empreinte environnementale, ou encore le respect de la biodiversité. « Pour la cuisine centrale de Couëron, par exemple, nous travaillons avec la Ferme de Mézerac, à Saint-Lyphard », précise Sébastien Le Chaix, chargé de clientèle. « Pour la restauration scolaire à Haute et Basse Goulaine, nous nous fournissons entre autres aux Délices de Thaïs, qui vend en direct des fruits et légumes. On se doit de suivre la saisonnalité des produits. »

Même logique pour TerreAzur qui propose à la restauration commerciale et collective des fruits et légumes, mais aussi des produits de la mer frais. « Nous avons une politique d’achat de produits au plus près de nos régions. Nous avons choisi de référencer des producteurs (plus de 80 fournisseurs) pour environ 60 fruits et légumes. » TerreAzur développe aussi des partenariats régionaux, avec Val Nantais et Nanteurop, pour ce qui est de notre département. Des engagements qui facilitent progressivement l’accès des consommateurs de la restauration collective publique aux productions issues des circuits courts.

Guillaume de Werbier

(1)En 2013 : quatre services de 12 000 repas en poulet label et quatre services de 2 500 repas en poulet fermier.

Produits du terroir valorisés

La marque de promotion des étendards des produits du terroir nantais était partenaire du dîner de gala du Serbotel, le 20 octobre.
A cette occasion, un grand muscadet a été servi à tous les convives dans des verres aux couleurs de 3M de Nantes, des mets à base de mâche ont été proposés. Des bouquets de muguet, récoltés exceptionnellement pour cette occasion, ornaient les tables du cocktail.
Maraîchers et vignerons ont pu parler du millésime 2013 pour le muscadet, du lancement de la campagne mâche, et rappeler que les maraîchers nantais sont leaders européens de la production de muguet. Cette action a permis de mettre en avant les produits phares du pays nantais et d’assurer une communication dynamique sur les valeurs que sont la santé, le bonheur et le terroir.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier