Ecophyto 2018 : 12 réseaux de fermes de référence en Pays de Loire

Dans le cadre du plan Ecophyto 2018, qui vise la réduction de l'utilisation des phytosanitaires, 12 réseaux de fermes de référence ont été mis en place dans la région des Pays de la Loire. La Chambre d'agriculture de la Mayenne a vu son réseau en polyculture élevage retenu. Il est constitué de 10 exploitations (FERMEcophyto) réparties sur le territoire mayennais.

Du changement de pratiques à l'adaptation des systèmes

Le point commun de tous ces producteurs : la volonté de réduire l'usage des produits phytosanitaires pour protéger leurs cultures. Tout en gardant des systèmes de production classiques, la plupart ont déjà mis en oeuvre des pratiques connues. Exemples : Observer les cultures pour ne traiter que si le seuil de risque est atteint, optimiser les conditions d'application du traitement en recherchant tant que possible la meilleure fenêtre météo…

Souvent, ces agriculteurs ont commencé à adapter la conduite globale de la culture. La préparation du sol et la date de semis peuvent favoriser la culture aux détriments des « mauvaises » herbes et de certains ravageurs. Une variété plus résistante et la modération des apports d'engrais ont souvent pour effet de réduire l'intensité des maladies. Toutes ces techniques peuvent avoir une légère incidence négative sur le rendement, l'important étant de maintenir la marge économique et la qualité du produit.

L'objectif des réseaux est d'aller encore plus loin. De nouvelles règles de décision doivent se construire à l'échelle de l'ensemble du système de cultures. La succession des cultures sur les parcelles, les couverts entre deux cultures, les techniques alternatives, mécaniques ou innovantes, sont des voies pour aller vers une protection intégrée. Avec ces techniques préventives, le recours aux produits phytosanitaires n'interviendrait qu'en dernier lieu. Cela peut mener à introduire de nouvelles cultures ou mettre en place des aménagements (haies, bandes enherbées,…) qui favorisent les auxiliaires. Tout ceci doit aboutir à des systèmes durables tant du point de vue de l'environnement que de la viabilité de l'exploitation agricole.

Construction de références et diffusion au plus grand nombre

Les références de ces systèmes économes en produits phytosanitaires ne seront diffusables que s'ils permettent à l'agriculteur de maintenir un revenu équivalent sans trop augmenter le temps de travail. Le suivi des exploitations a pour but de construire des références techniques et économiques sur ces nouvelles conduites. La finalité des réseaux est d'évaluer un panel de solutions et de les faire connaître pour permettre à tous les agriculteurs de choisir parmi celles qui sont adaptées à leur situation. L'exploitation du lycée agricole de Laval fait partie des 10 exploitations du réseau mayennais.

Équipe Agronomie Productions Végétales - 02 43 67 38 75

Source CA53

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier