Emploi en agriculture : des agriculteurs réfléchissent ensemble

CA 53

Depuis plusieurs années déjà, la Chambre d’agriculture accompagne et conseille les agriculteurs dans leur réflexion autour de l’organisation du travail et du recrutement. La Maison de l’Emploi a sollicité la Chambre d’agriculture en 2009 pour réaliser des gestions territoriales des emplois et des compétences. L’objectif était de détecter des besoins de main d’œuvre et de compétences sur un territoire pour adapter l’offre. La Bourse de l’emploi de la Chambre d’agriculture enregistrant le plus grand nombre d’offres sur le Pays de Craon, c’est donc ce secteur qui a été ciblé pour la mise en place d’un groupe de progrès.

Une enquête sur les besoins de main d’œuvre

22 exploitations agricoles du Pays de Craon ont ainsi été enquêtées sur leur besoin de main d’œuvre. Les résultats ont montré que ces exploitants ont peu de besoin  de main d’œuvre, des solutions étant déjà trouvées via les entreprises de travaux agricoles, la CUMA, les services de remplacement ou le « coup de main familial ».

Néanmoins, tous les agriculteurs ont exprimé le besoin de se former pour définir le travail, de trouver et manager la ressource…Porté par Mickaël Verdier, agriculteur, et Madeleine Jélu, Conseillère d’entreprise sur le Pays de Craon, un groupe de progrès a été créé pour répondre à ce besoin, il est constitué de 12 agriculteurs. Le programme de formation a été élaboré avec Patricia Bresteaux, Conseillère emploi.

L’emploi dans sa globalité

Pour répondre aux attentes du groupe, il était indispensable d’appréhender l’emploi dans sa globalité (aspects financiers et réglementaires, dimension humaine et relationnelle…).

La formation s’est déroulée en plusieurs étapes : il a d’abord été abordé, en groupe, la définition du travail, comment le structurer, le coordonner, comment déléguer...Ensuite, chaque participant a bénéficié d’une visite individuelle sur son exploitation (prestation rattachable) permettant ainsi de réfléchir à sa propre stratégie. Puis ont été abordées les différentes formes d’embauche possibles ; les aspects juridiques, fiscaux…des intervenants juristes, fiscalistes ou représentants des employeurs aux prudhommes ont illustré concrètement le rôle de l’employeur.

La seconde étape a été consacrée aux relations humaines (rédiger soi-même son offre d’emploi, organiser un recrutement à partir de jeux de rôle…). Les différents types d’entretien, la fidélisation du salarié ou encore la gestion du conflit seront abordés avec le groupe en 2012

Emploi en agriculture : des agriculteurs réfléchissent ensemble

Premier bilan

Après un an de fonctionnement, on constate une satisfaction générale du groupe ; les échanges ont été riches et fructueux, tous ont désormais un projet d’embauche sur leur exploitation. Le savoir-être nécessaire en tant qu’employeur a été développé de manière transversale. Ces formations pourraient être généralisées sur l’ensemble du département.

Au regard de la dimension des exploitations et pour des raisons sociétales, l’aspect travail devra être pris davantage en considération et le recours à la main d’œuvre extérieure sera inévitable dans certaines structures. C’est pourquoi la Chambre d’agriculture anticipe et accompagne les agriculteurs pour qu’ils acquièrent ces nouvelles compétences.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier