Emprunter ou autofinancer ? : Exemple

CER France Gérer pour Gagner, Daniel Causse, expert-comptable

Monsieur Dujardin réalise un projet photovoltaïque de 133 kilowatts-crête (kWc) pour un investissement de 505 000 € HT tout compris.

Il a le choix entre deux solutions :
- emprunter un maximum, 98 % (solution 1)
- emprunter 80 % (solution 2) et autofinancer le reste en utilisant des réserves personnelles placées en épargne de précaution.

Compte tenu des conditions du contrat, le taux de rendement interne du projet est estimé à 12,17 %. Dans la solution 2, pour autofinancer, Monsieur Dujardin utilise un placement de 90 000 € qui lui rapporte 3 600 € par an (4%). Ces 90 000 € investis dans le photovoltaïque lui rapportent 6 533 € par an de plus que la solution 1.

La solution 2 est plus favorable que la solution 1 : le gain net se chiffre à 6 533 €, desquels il faut déduire le manque à gagner sur le placement (3 600 €) pour obtenir un gain global de 2 933 €. Malgré l'écart très important de rentabilité des capitaux propres, M. Dujardin a intérêt à autofinancer une part plus importante de l'investissement.

Dans ce cas, M. Dujardin pourrait, malgré tout, avoir intérêt à autofinancer une part plus importante de l'investissement, malgré un taux de rendement des capitaux propres nettement moins favorable, mais encore très important.

Source CER France, Gérer pour gagner

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires