En Alsace : Michel Barnier défend le modèle européen

SC

Le ministre de l'Agriculture Michel Barnier a plaidé en Alsace pour la défense du modèle agricole européen face à son concurrent américain, lors du lancement d'un cycle de conférences sur l'avenir du secteur.

Selon Michel Barnier, le modèle européen - caractérisé par des exploitations plus petites mais mieux réparties sur le territoire, par la qualité de sa production, sa diversité et sa traçabilité - est compétitif au même titre que le modèle américain, anglo-saxon, d'industrie agricole, fait de grandes exploitations.

Sa survie dépend cependant de celle de la politique agricole commune (PAC). « La disparition du soutien européen signifierait celle des petites et moyennes exploitations et c'est toute la société qui en paierait le prix », a déclaré Michel Barnier au public réuni au lycée agricole de Rouffach.

Il a réfuté la critique d'une trop grande affectation à l'agriculture des moyens budgétaires européens (42,7% du budget communautaire en 2007): « Si l'on mutualisait les budgets nationaux de recherche, cela donnerait un montant quatre fois plus élevé que la PAC », a-t-il fait remarquer. Pour lui, la PAC doit toutefois renforcer son soutien aux pratiques de développement durable en y affectant une part plus importante de ses aides économiques.

En France, Michel Barnier présentera dans les prochains jours un plan de réduction de moitié en dix ans de l'usage des produits phytosanitaires par les agriculteurs. Un programme de diagnostic énergétique de 100.000 exploitations a récemment démarré afin d'explorer les pistes d'économies d'énergie et de recours aux énergies renouvelables.

Le cycle de conférences « Parlons-en » s'adresse en priorité aux jeunes. Il prévoit 17 réunions jusqu'en décembre dans des établissements d'enseignement supérieur généralistes ou spécialisés en agriculture.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier