En direct du Sommet de l'élevage : La bio, un marché favorable, des opportunités à saisir

PAMAC

Convertir, c'est le moment, son élevage en bio : une conférence qui a réuni un grand nombre de participants.

« Une rencontre pour que les conditions du succès en agriculture bio, soient davantage connues. » Élisabeth Mercier, directrice de l'Agence Bio, a ouvert cette conférence, en rappelant tout son intérêt, pour connaître les différentes voies offertes par la bio, dans la production et la transformation. « Mais aussi pour nouer des relations d'affaires, contribuer à l'essor de cette activité. » Elle a souligné le rôle de la bio, « dans le développement durable, dans l'excellence de la préservation de l'environnement. »

Soutenir les signes de qualité

Le directeur d'Interbev, a rappelé la volonté de l'interprofession, de continuer à soutenir la bio. « J'ai souvenir des débuts difficiles de cette production. Je constate aujourd'hui, avec satisfaction, les structurations importantes qu'elle a su faire. » Il s'est arrêté sur le rôle d'Interbev, « interlocuteur classique de la production et de la transformation. Je trouve particulièrement intéressant aujourd'hui, que nous évoquions des deux. »

Un marché existant, à augmenter


Les chiffres et les bilans le prouvent : la bio a le vent en poupe. Élisabeth Mercier, forte d'une étude menée en 2008, a parlé d'une croissance de 25 % des achats des ménages dans ce domaine. « Le processus est engagé, en France mais aussi en Europe. Mais attention, il nous faut de l'offre ! Nous devons certes accompagner les consommateurs, mais également la restauration collective par exemple. » Ce qui paraît en bonne voie : en effet de janvier à juillet dernier, 12 agriculteurs, en moyenne se convertissent à l'agriculture bio en France.

Source Le Qutotidien du Sommet de l'élevage

Publié par PAMAC

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier