En février : La baisse des prix des céréales s'amplifie

En février 2010, les prix agricoles à la production par rapport à l'année précédente baissent de 4,8%. La baisse des prix céréaliers s'amplifie encore. Et le prix du maïs, passe en dessous du niveau de 2009.

La baisse des prix céréaliers (-15%) s'est amplifiée en février. Fait marquant : le prix du maïs 2010 ,encore supérieur en janvier, passe en dessous du niveau de l'an passé. L'orge reste toutefois la céréale la plus affectée par une baisse de -20 % par rapport à 2009 et- 35 % par rapport à 2005-2009.

A l'opposé, la hausse des prix des oléagineux se ravive (+ 4,8 % contre + 0,6 % de janvier, après le + 7,4 % de décembre), sous l'impulsion du colza qui retrouve en février un niveau supérieur à l'année précédente. En février, les prix des oléagineux se fixe quasiment aux prix moyens 2005-2009, alors que l'ensemble des céréales leur est toujours inférieur de 23 %.

Le ralentissement continu du recul des prix des vins de consommation courante réussit à freiner très légèrement la baisse sur un an de l'ensemble des vins, celle des vins de qualité se maintenant à 6 %.

Les prix des pommes et poires dégringolent

Quant aux prix des légumes d'hiver, en particulier du chou-fleur et de l'endive, ils dépassent le niveau déjà haut de 2009. Comme les mois précédents, seuls font exception le poireau et les salades. En revanche, l'ensemble des prix continue de dépasser très nettement ceux de 2005-2009 (+ 35 %). Les fruits sont beaucoup plus mal lotis avec, pour la poire et la pomme, un recul sur un an respectivement de -30 % et –10 %.

Pour les productions animales, les prix du bétail atteignent les prix de 2009 (+ 0,1 %). La réduction du cheptel porcin porte ses fruits et la baisse du prix du porc charcutier continue de décélérer tant par rapport à l'année précédente (-2,6 % contre -6 % en janvier et -11 % en décembre), que par rapport à la moyenne 2005- 2009. Les prix des volailles suivent les mêmes évolutions qu'en janvier : baisse sur un an et hausse par rapport à 2005-2009.

En janvier, la baisse du prix du lait de vache par rapport à 2009 est de 8%.

b>Les prix à la consommation des produits alimentaires et boissons non alcoolisées/b> sont proches de ceux de 2009. La viande de porc reste la seule viande affichant des prix inférieurs à ceux l'an passé. Contrairement aux légumes, les fruits sont aussi moins chers. La baisse diminue légèrement pour les produits laitiers mais augmente pour les corps gras.

 

Suivez les marchés des céréales et les avis d'experts sur le Service Expert Grandes Cultures de Pleinchamp.com.

Source Agreste Conjoncture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier