En mai : Les prix agricoles au niveau de ceux de l'été 2006

SC d'après Agreste

La baisse des prix à la production, par rapport à l'année passée, ralentit. Les prix des grandes cultures restent toutefois 25% inférieurs à ceux de mai 2008 et ceux des légumes et du lait s'effondrent.

En mai 2009, la baisse des prix des produits agricoles à la production par rapport aux prix de 2008 ralentit à -13 %, retrouvant quasiment le rythme de janvier et février (-12 %). Elle s'était aggravée en mars (-15%). Les prix dépassent très légèrement le niveau moyen des années entre 2004 et 2008.

En réalité, les prix suivent massivement la tendance des cours des grandes cultures. En mai 2009, la baisse de ces derniers par rapport à 2008 (-25 %) s'adoucit par rapport à celle très soutenue de mars (-41%). Les prix des grandes cultures sont, en mai, proches des prix de l'été 2006 et très légèrement au dessus de leur niveau moyen des cinq campagnes précédentes.

C'est le blé tendre qui contribue toujours le plus fortement à la baisse mais l'orge est également très affectée par la chute des prix sur un an. Elle a particulièrement souffert de la concurrence des prix bas de l'orge fourragère en provenance des pays de la mer Noire notamment de l'Ukraine.

En mai, les prix des vins sont à peine supérieurs à ceux de mai 2008. Pour les vins de qualité, la hausse des prix faiblit. Par contre, les prix des vins de consommation courante se rétablissent au dessus du niveau de 2008 après le recul de 3 % en avril. Pour ces deux catégories, les prix dépassent néanmoins encore le niveau moyen 2004-2008 (respectivement 10 % et 15 %).


Les prix des légumes et du lait au plus bas

Pour les légumes, la tendance s'est complètement inversée entre les produits d'hiver et ceux d'été. Ils passent d'une hausse de 16 % en mars à une baisse massive de 16 % en mai : tous les légumes sont concernés. Les prix de tous les fruits d'été sont également plus bas qu'en 2008.

Pour les productions animales, la baisse des prix s'accentue légèrement par rapport à 2008 (-2 %) en mai. Elle s'accentue pour les gros bovins mais marque un ralentissement pour les veaux. Les prix des porcins s'alignent exactement sur ceux de 2008. Par contre, les prix des ovins augmentent. Ceux des volailles et lapins continuent de baisser, mais sont toujours supérieurs de 5 % aux prix moyens de 2004 à 2008.

En avril 2009, le prix du lait de vache s'effondre à - 6 % en dessous du niveau de 2008. Il passe nettement en dessous du prix moyen des 5 dernières années (-12 %).

Au niveau du consommateur, les prix des produits alimentaires et boissons non alcoolisées ont quasiment retrouvé le niveau de 2008 en mai (+ 0,1 %). La baisse des prix à la production des légumes et fruits frais s'est répercutée sur les prix à la consommation (respectivement -3 % et -5 %). La baisse s'accentue également pour les corps gras, et pour les produits laitiers. Ce sont principalement les viandes, notamment celles de porc et de boeuf, puis les pains et céréales qui contribuent le plus à la hausse des prix.


En mai 2009, les prix agricoles remontent légèrement (Source : Insee, Agreste)

En mai 2009, les prix agricoles remontent légèrement (Source : Insee, Agreste)

 

Source Agreste Conjoncture juillet 2009

Publié par SC d'après Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier