Energie et agriculture : Le fioul, l'énergie des Cuma et des entrepreneurs

Raphaël Lecocq

Le fioul domestique assure 83 % des besoins en énergies des Cuma et des entreprises de travaux agricoles, forestiers et ruraux. L'électricité ne représente que 2,7 % de la consommation. Le recours aux énergies renouvelables est marginal.

Les chiffres sont issus d'une enquête réalisée en 2009 par Agreste sur un échantillon d'environ 10 000 établissements sur un total de 47 000 répertoriés en France, Cuma et entrepreneurs confondus. Sans surprise, le fioul surclasse les autres énergies. L'essentiel des prestations réalisées par ces structures met en effet en oeuvre des tracteurs et autres automoteurs agricoles, alimentés presque exclusivement avec du fioul. Avec 83 % des besoins en énergie, le fioul devance le gazole (11 %) utilisé pour les véhicules utilitaires. La consommation d'huiles végétales pures (HVP), issues de la pression de graines d'oléagineux, reste à l'état de trace, de même le biogaz. Les huiles végétales avaient connu une attention particulière au milieu des années 2000, alors que les cours des céréales et oléagineux étaient durablement déprimés.

Faible production d'énergies renouvelables

L'électricité se place au troisième rang, représentant 2,7 % des besoins énergétiques des Eta et Cuma. Ses usages concernent l'éclairage et le chauffage des locaux, devant les activités liées à l'irrigation, au séchage et à l'alimentation des chambres froides. Le GPL (séchoirs et chambres froides), l'essence (tronçonneuses), le bois de feu et le gaz naturel bouclent le classement. Seuls 3 % des établissement enquêtés avaient réalisé un diagnostic énergétique mais 30 % avaient procédé à un passage de tracteur ou d'automoteur sur un banc d'essai moteur. La production d'énergie renouvelable ne concernait que 4 % des établissements enquêtés, avec le bois énergie pour 75 % d'entre eux. Rappelons que ces chiffres sont relatifs à l'année 2009. Une enquête de même nature sera menée début 2012 auprès d'un échantillon d'exploitations agricoles.

Les automoteurs absorbent l'essentiel des besoins énergétiques des Cuma et Eta

Les automoteurs absorbent l'essentiel des besoins énergétiques des Cuma et Eta

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier