Energie et agriculture : Le Gazole non routier arrive dans les cuves

Raphaël Lecocq

Les premières livraisons et utilisations du nouveau gazole se passent sans encombre. L'échéance majeure est à venir. Le 1er novembre prochain, tous les tracteurs devront se convertir au nouveau carburant.

Depuis le 1er mai 2011, les automotrices agricoles, les motopompes, les chariots élévateurs tout terrain non immatriculés et les engins de construction et d'entretien des voies doivent être alimentés avec du gazole non routier (Gnr). Le 1er novembre 2011, ce sera au tour des tracteurs agricoles et forestiers, neufs comme anciens. Ce gazole n'est ni plus ni moins que celui en usage dans les automobiles et les poids lourds mais il est coloré en rouge du fait des spécificités fiscales agricoles. Sa teneur en soufre, réduite au centième comparativement au fioul actuel, réduit ses émissions polluantes.

0,71 à 0,76 €/l

Ce meilleur profil environnemental se paie au prix d'une moindre stabilité dans le temps et d'une plus grande sensibilité au froid, générant des contraintes particulières (Gnr hiver et Gnr été, gestion des approvisionnements et du stockage…). Commercialisé depuis quelques semaines, le nouveau gazole ne pose pas de difficulté particulière sur le terrain. C'est ce que relève le Bureau de coordination du machinisme agricole, qui note par ailleurs que le prix oscille dans une fourchette comprise entre 0,71 à 0,76 €/l. Le Bcma publie sur sons site (bcma.fr) deux nouvelles fiches sur ce nouveau carburant. L'une concerne la phase de transition entre le fioul et la gazole non routier, l'autre les conditions de stockage.

Couleur et fiscalité mises à part, le gazole non routier équivaut au gazole en usage aujourd'hui dans le transport routier (Doc Ficime)

Couleur et fiscalité mises à part, le gazole non routier équivaut au gazole en usage aujourd'hui dans le transport routier (Doc Ficime)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 2

Elodie de l'équipe Pleinchamp

Bonjour Simon,

Je vous invite à venir poser votre question sur le forum où davantage d'internautes seront à même de vous répondre.

simon

je suis agriculteur en retraite suis obligé aussi de changer le fuel,je depense moins de 500 litres par an comment gerer avec les 2 sortes de fuel?Quesque je risque si je continu avec le fuel lourd d autant plus que je vais tres peu sur les routes
merci de me repondre

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier