Ennemi du blé détecté en Iran : Un dangereux champignon se propage d'Afrique de l'Est au Moyen-Orient

DD (d'après FAO)

Un nouveau champignon virulent s'attaquant au blé s'est propagé d'Afrique de l'Est et du Yémen vers les principales régions céréalières d'Iran, a mis en garde la FAO aujourd'hui. Le champignon peut causer de lourdes pertes en détruisant des champs entiers.

Les pays à l'est de l'Iran tels l'Afghanistan, l'Inde, le Pakistan, le Turkménistan, l'Ouzbékistan et le Kazakhstan, tous grands producteurs de blé, sont les plus menacés par le parasite et doivent être en état d'alerte, selon la FAO. On estime que jusqu'à 80 pour cent de toutes les variétés de blé semées en Asie et en Afrique sont susceptibles d'être victimes de la rouille des tiges du blé (Puccinia graminis). Les spores sont essentiellement véhiculées par le vent sur de longues distances et à travers les continents.

“Le champignon, qui se propage rapidement, pourrait fortement compromettre la production de blé dans les pays à risque. Les pays concernés et la communauté internationale doivent veiller à endiguer la diffusion de la maladie afin de réduire le risque pour des pays déjà aux prises avec la flambée des prix alimentaires.”

L'Iran a informé la FAO que le champignon a été détecté dans certaines localités de l'ouest du pays; les tests de laboratoire en ont confirmé la présence. L'Iran a annoncé qu'il renforcerait ses capacités de recherche pour affronter la nouvelle infection et mettre au point de nouvelles variétés de blé résistantes à la maladie.

Publié par DD (d'après FAO)

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier