Environnement : Neuf faucheurs d'OGM condamnés paient leur amende mais « continuent le combat »

Neuf faucheurs d'OGM, condamnés en appel en 2007 à payer chacun une amende pour la destruction en 2003 d'une parcelle de maïs transgénique à Guyancourt (Yvelines), ont payé leur amende, tout en assurant que leur « combat continue ».

Une vingtaine de personnes, portant une pancarte où était écrit « Semons un avenir sans OGM », se sont rassemblées dans la matinée devant l'hôtel des finances de Guyancourt où les neuf membres de la Confédération paysanne ont payé leur amende de 1.270 euros chacun.

« Le combat contre les OGM continue puisque nous portons cette affaire devant la Cour européenne de Justice pour faire reconnaître le principe de précaution au niveau européen », a déclaré Geneviève Savigny, une des neuf condamnés.

Mme Savigny a rappelé que 58 faucheurs d'OGM doivent comparaître en novembre devant la cour d'appel de Versailles pour une destruction de cultures transgéniques en 2007 à Poinville (Eure-et-Loire). « Ces actions ont permis un moratoire sur les OGM et ce maïs est toujours interdit aujourd'hui », a souligné pour sa part Nicolas Duntze, un autre faucheur condamné.

Le 22 juillet 2003, neuf membres de la Confédération paysanne avaient participé à la destruction d'une parcelle de maïs transgénique sur un site de l'Institut national de recherche agronomique à Guyancourt (Yvelines).

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires