Etranglés par les prix, les éleveurs de porc lancent un marché à terme

Etranglés par les prix, les éleveurs de porc lancent un marché à terme

Le Marché du porc breton (MPB) de Plérin (Côtes-d'Armor), qui fixe le prix de référence du porc en France, lancera à la fin novembre un « marché à livraison différée » permettant aux producteurs de s'assurer un prix à terme, ont annoncé ses dirigeants.

Ce nouveau marché doit permettre aux éleveurs de mieux sécuriser leurs marges et, plus généralement, de reprendre l'initiative dans la fixation des prix, ont expliqué à Plérin le président du MPB, Daniel Picart, producteur de porcs à Plouigneau (Finistère), et Jean-Pierre Joly, directeur du MPB.

« Les projets de contractualisation ne portent que sur des volumes et des index de prix, alors que nous allons proposer un volume et un prix », a expliqué Daniel Picart. Les prix seront fixés pour des porcs livrables à une échéance de un à quatre mois, selon les promoteurs du projet.

Environ 14% des porcs français sont commercialisés via ce marché, un chiffre que ses responsables jugent insuffisant et veulent faire croître, pour éviter la dispersion des producteurs face à leurs puissants acheteurs.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier