Europe : 500 millions pour les plus démunis

SC

Le comité de gestion de l'organisation commune des marchés (OCM) unique a approuvé les plans d'aide alimentaire aux personnes les plus démunies présentés pour 2011 par les États membres.

La distribution gratuite de nourriture aux personnes les plus démunies de la Communauté fut lancée dans l'urgence lors de l'hiver exceptionnellement froid de 1986/1987, lorsque des stocks excédentaires de produits agricoles furent donnés à des associations caritatives des États membres pour qu'elles les distribuent aux personnes qui étaient dans le besoin.

Par la suite, cette mesure a été pérennisée et basée sur les stocks d'intervention. Ce régime permettait aux États membres de débloquer les stocks publics d'aliments excédentaires en vue de leur utilisation au titre de l'aide alimentaire.

Cette année les stocks d'intervention existants (céréales, lait en poudre, beurre) ont pu couvrir la plus grande partie des besoins du plan 2011, ce qui a permis de limiter le recours aux achats sur le marché.

Ce programme doit être réformé mais les négociations piétinent depuis plusieurs mois. Plusieurs États, dont l'Allemagne, les Pays-Bas ou le Royaume Uni estiment qu'il relève de la politique sociale plus que de la politique agricole, et à ce titre, des compétences des États plutôt que de l'UE.

Pour le commissaire européen en charge de l'Agriculture Dacian Ciolos, ce programme est « une preuve de plus que la politique agricole commune n'est pas destinée aux seuls agriculteurs, mais à l'ensemble des citoyens de l'UE ».

Bien que l'UE affiche en moyenne l'un des niveaux de vie les plus élevés au monde, 17 % de la population vivrait en dessous ou à la limite du seuil de pauvreté. Bruxelles estime à 13 millions le nombre de personnes qui ont bénéficié l'an dernier de ce programme dans la vingtaine d'États qui y participent.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier