Europe : Bruxelles « prend note » du discours de Sarkozy

La Commission européenne prend note du fait que le président français Nicolas Sarkozy se dise prêt à une « crise en Europe » sur l'avenir de la politique agricole commune (PAC), et rappelle que le débat aurait lieu dans les mois à venir.

« On prend note. Dans les prochaines semaines et mois on va discuter des problèmes et de l'avenir de la PAC », a souligné le porte-parole du Commissaire à l'Agriculture Dacian Ciolos, Roger Waite, sans plus de commentaire.

Nicolas Sarkozy a assuré mercredi qu'il était prêt à « une crise en Europe » plutôt que d'accepter le « démantèlement de la politique agricole commune » de l'UE dont la France, principale puissance agricole européenne, est la première bénéficiaire.

Le président français avait également indiqué qu'il refusait de « laisser la spéculation fixer de façon erratique des prix agricoles qui ne permettraient pas à nos agriculteurs de vivre décemment du fruit de leur travail ».

Un peu plus tard, le ministre de la Relance Patrick Devedjian n'a pas exclu que le président français aille jusqu'à pratiquer la politique de la « chaise vide » s'il n'était pas entendu sur le dossier agricole, comme l'avait fait le général de Gaulle, dans les années 1960.

La réforme de la PAC au-delà de 2013 va être l'objet d'âpres négociations à Bruxelles, de nombreux États appelant à réduire les fonds alloués à la PAC ou à poursuivre la libéralisation du marché agricole, déjà entamée avec la fin programmée des quotas laitiers.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires