Europe : La Commission se fait recaler sur les OGM

SC avec AFP

Les ministres européens de l'Agriculture ont recalé à Bruxelles une proposition de la Commission visant à laisser aux États la décision de permettre, ou non, la culture de plantes OGM.

Pour résoudre ses désaccords constants avec les États, la Commission propose de rendre, à chaque État-membre de l'UE, la liberté d'interdire, ou non, les cultures OGM sur leur territoire.

John Dalli commissaire à la Santé en charge du dossier OGM, défendait aujourd'hui cette réforme devant les ministres de l'Agriculture. La France et l'Italie, soutenues par la plupart des autres grands pays agricoles, ont recalé cette proposition. Beaucoup craignent notamment une dérive vers une «renationalisation» des politiques communes de l'Europe.

Quinze OGM en attente d'autorisation

«Le chacun pour soi mine les fondements de la Politique agricole commune », a estimé le ministre italien de l'Agriculture, Giancarlo Galan. Son homologue français Bruno Le Maire a fait preuve de la même fermeté. «Aller vers des décisions nationales serait un mauvais signal adressé aux citoyens européens et un mauvais signal pour la Politique agricole commune», a-t-il déclaré.

John Dalli, chargé du dossier, n'entend pas pour autant renoncer. «Le système actuel d'autorisation ne fonctionne pas», a-t-il rappelé. A chaque fois, aucune majorité ne parvient à se dégager entre les États pour autoriser ou interdire la commercialisation ou la culture des OGM. «La Commission doit décider par défaut», ce qui aboutit le plus souvent à un blocage, a-t-il souligné. Quinze OGM sont en attente d'autorisation, dont le maïs transgénique MON 810 du groupe américain Monsanto, l'un des deux OGM autorisés à la culture dans l'UE.

La décision finale reviendra aux ministres de l'Environnement. Ils se réuniront dans trois semaines, le 14 octobre, à Luxembourg.

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires