Europe : Mettre un frein à la mortalité des abeilles

Europe : Mettre un frein à la mortalité des abeilles
84% des espèces végétales et 76% de la production alimentaire en Europe dépendraient de la pollinisation des abeilles (SC)

Le Parlement européen a adopté à une large majorité, par 534 voix contre 16 et 92 abstentions, une résolution demandant la mise en place d’actions pour mettre un frein à la mortalité des abeilles.

La hausse de la mortalité des abeilles pourrait avoir un impact sérieux sur la production alimentaire de l'Europe et la stabilité de l'environnement, mettent en garde les parlementaires européens. Ils demandent notamment à l'Union européenne de renforcer ses investissements dans la recherche de nouveaux médicaments.

"Seule une action commune européenne peut préserver la pollinisation, un bien public au profit de toute l'agriculture européenne", déclare l'auteur de la résolution, le socialiste hongrois, Csaba Sándor Tabajdi.

 Les pays de l'UE devraient mettre en commun leurs recherches sur la prévention des maladies et leurs efforts de contrôle. Ils devraient également partager les résultats de recherche des laboratoires, des apiculteurs, des agriculteurs et de l'industrie en vue d'éviter les chevauchements et d'accroître l'efficacité, préconise la résolution.

Développer de nouveaux médicaments

Les règles relatives à l'autorisation et à la mise à disposition de produits vétérinaires pour les abeilles devraient être plus souples et les firmes pharmaceutiques devraient être incitées à développer de nouveaux médicaments pour traiter des maladies telles que celle de l'acarien Varroa.

Des préconisations critiquées par l’élue écologiste, Michèle Rivasi, qui estime qu’elles consistent à investir « principalement dans la recherche de médicaments » et qu’elles favorisent donc d’abord les industriels. Cette résolution  contiendrait, d’après elle,  "d'importantes lacunes" concernant l'effet des pesticides et des OGM sur les abeilles.

84% des espèces végétales et 76% de la production alimentaire en Europe dépendraient de la pollinisation des abeilles. Le secteur de l'apiculture fournit un revenu, directement ou indirectement, à plus de 600.000 citoyens européens.

Lire aussi :  Les apiculteurs impuissants face au frelon asiatique  

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier