Evénement : Nature capitale » : Pari gagné ! <img src='/images/camera_small_by_mt.gif' border=0 />

Nature capitale » a attiré près de deux millions de visiteurs ce week-end de Pentecôte sur les Champs-Élysées, transformés en un patchwork végétal. Une opération de charme des agriculteurs qui a parfois tourné à la cohue tant la foule était dense.

Avec près de 1,8 million de visiteurs sur deux jours, « l'opération a pleinement atteint son but », s'est réjouie Carole Doré, vice-présidente du syndicat des Jeunes Agriculteurs (JA), qui organisait la manifestation avec France Bois Forêt.

Appareil de photo en bandoulière, les promeneurs s'extasiaient devant les 8.000 parcelles qui avaient été déposées pendant la nuit. Douze heures ont suffi pour tout installer, avec des centaines de camions et de chariots et autant de bénévoles.

Un événement placé sous le thème de la biodiversité. Haricots, bananiers, colza, vigne, blé, moutarde, féveroles, ananas...: en tout plus d'une centaine d'espèces végétales et autant de variétés d'arbres, formaient un long patchwork de plus d'un kilomètre, de la place de l'Étoile au rond-point des Champs-Elysées.

Au rond-point des Champs-Elysées, toutes les régions proposent leurs produits locaux, à côté d'une pyramide de 7 mètres de haut de légumes et fruits, remis aux Restos du coeur à la fin de la manifestation.

Bruno Le Maire : « Nous sommes tous des agriculteurs »

Dimanche, l'alimentation et surtout la viande s'est invitée à la fête. Le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire, parmi d'autres personnalités, a été intronisé dans la « Jurande des compagnons de Saint-Jacques de la Boucherie », confrérie qui a pour but de défendre le savoir-faire des artisans-bouchers, un métier qui souffre face à la grande distribution.

Dénonçant les « attaques surréalistes » contre les consommateurs de viande, le ministre a défendu une fois encore le « modèle alimentaire français fondé sur la diversité ». « Nous sommes tous des agriculteurs », a lancé le ministre. « L'agriculture est au coeur de Paris. La forêt est au coeur de Paris (...). Je souhaite que cela soit le symbole de notre conception de l'agriculture », a-t-il ajouté.

L'opération a toutefois été victime de son succès, la foule très compacte rendant difficile l'abord des parcelles. Transformés en un paysage de campagne, les Champs-Élysées ont été littéralement pris d'assaut dès dimanche matin par des promeneurs.

Après la manifestation, les parcelles devaient être transférées sur un terrain de la commune de Dammarie-les-Lys, dans la banlieue sud de Paris, où elles seront entretenues, ont promis les organisateurs.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier