FCO : Mobilisation de tous les vaccins disponibles

SC

Michel Barnier confirme que «l'objectif à moyen terme est d'instaurer à partir de la fin de l'année une vaccination complète et simultanée de l'ensemble du territoire contre les sérotypes 1 et 8 pendant la période hivernale ».

« Pour le mois de septembre, 930.000 doses bovines et 460.000 doses ovines seront disponibles pour vacciner dans les nouvelles zones touchées par l'extension de la maladie, les animaux destinés à l'export et les animaux à haut potentiel génétique » précise le ministère de l'Agriculture. Pour le sérotype 1, le Premier Ministre a annoncé au SPACE le financement d'un marché portant sur un besoin de 50 millions de doses qui permettra de vacciner progressivement l'ensemble du cheptel français à l'exception des 18 départements déjà servis. L'appel d'offre correspondant vient d'être lancé.

Des contacts seraient actuellement poursuivis avec les laboratoires fabriquant le sérotype 1 pour définir un calendrier prévisionnel des livraisons des doses disponibles au cours des prochains mois. Des discussions sont également engagées avec la commission européenne pour préciser les conditions de financement du vaccin.

Aides : un acompte dès le mois d'octobre

Des contacts seraient également en cours avec les autorités sanitaires italiennes et espagnoles pour étudier des dispositifs adaptés aux zones, non touchées par la FCO, mais vaccinées à titre préventif. Concernant les aides économiques, le ministère annonce le versement d'un acompte aux éleveurs dès le mois d'octobre. Par ailleurs, il confirme que les indemnisations «mortalités» (indemnisation sanitaire et complément économique) seront reconduites pour la période du 1er juillet au 15 novembre.

En réaction à l'annonce du ministère, les Jeunes Agriculteurs s'inquiètent d'un nombre très faible de vaccins disponibles pour les mois à venir contre le sérotype 1. William Villeneuve, président de Jeunes Agriculteurs demande que la vaccination se déroule selon la progression de la maladie, département par département, en privilégiant la vaccination du cheptel souche.

Source Ministère de l'Agriculture et de la Pêche

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier