Ferme des "1.000 vaches": Ségolène Royal demande une nouvelle enquête publique

Ferme des "1.000 vaches": Ségolène Royal demande une nouvelle enquête publique

La ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, ademandé par courrier au préfet de la Somme une nouvelle enquête publiqueconcernant l'extension de 500 à 880 vaches laitières de la ferme dite des"Mille vaches" située à Drucat (Somme).

Le projet de regroupement de cheptels de la ferme laitière "conduit à des modifications et augmentations substantielles de plusieurs sources de pollutions, notamment l'augmentation de la quantité d'effluents, l'impact sur les odeurs lié au stockage de fumier et de lisier ou l'impact lié au trafic routier supplémentaire", a affirmé la ministre dans un courrier daté du 2 mai adressé à Philippe De Mester, le préfet de la Somme, et communiqué à la presse. L'ensemble de ces éléments "m'amènent à considérer qu'une telle augmentation d'effectifs ne peut être autorisée dans le cadre de la procédure de regroupement et doit faire l'objet d'une nouvelle procédure d'autorisation avec réalisation d'une étude d'impact et une enquête publique", a ajouté Mme Royal. Mardi après-midi, doit se tenir une séance du Conseil départemental de l'environnement, des risques sanitaires et technologiques (Coderst), au cours de laquelle le préfet de la Somme devait initialement annoncer une décision concernant l'extension du cheptel, selon cette préfecture.  

"Effaré"

Une première enquête publique sur l'extension de 500 à 880 vaches laitières de la ferme dite des "Mille vaches" s'était soldée le 23 février par un avis favorable, mais seulement consultatif, rendu par une commission ad hoc de trois personnes. Dans ses conclusions, la commission estimait que les critiques et craintes formulées par les opposants n'étaient pas véritablement fondées et ne reposaient pas sur des bases scientifiques incontestables. L'exploitation bovine de Drucat-Le Plessiel, près d'Abbeville, était initialement conçue pour 1.000 bêtes. Sa capacité autorisée avait été ramenée à 500 en février 2013 par la préfecture, mais à fin juillet 2015 elle en comptait déjà 763 et "environ 850 aujourd'hui", selon son directeur d'exploitation Michel Welter. Interrogé, celui-ci s'est déclaré "effaré" par cette décision. "Je suis tombé des nues, je ne comprends pas une telle décision, j'attends des explications lors du Coderst", a-t-il ajouté.  

Victoire

"C'est une victoire pour nous! Mme Royal et Mr Le Foll (ministre de l'Agriculture, ndlr) ont entendu nos arguments. Il est évident que le projet d'extension induit des changements substantiels en termes d'effluents notamment, et c'est ce qui justifie cette demande d'étude d'impact, qui est un camouflet pour les commissaires enquêteurs ayant donné un avis favorable", s'est en revanche félicité de son côté Michel Kfourny, le président d'honneur et membre du CA de l'association Novissen, qui milite contre l'extension du cheptel et revendique 2.900 adhérents.  

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 17

Aubrac

S'attaquer à la ferme des milles vaches c'est se tromper de cible, c'est la loi et l'économie qu'il faut faire évoluer, si 50 vaches rapportaient assez on aurait pas besoin de fermes usines ! En plus les argument des "bobos-écolo" sont faux, cette ferme pollue bien moins que la plupart des fermes française. En effets ils veulent faire de la méthanisation avec les effluents d'élevage et vu qu'ils sont dans un secteur céréalier ils n'auront aucun mal à trouver des surfaces pour épandre le diseta du méthaniseur !
Ça fait 60 ans que les campagnes se désertifient et qu'il y a de moins en moins d'agriculteur, 60 ans que les fermes augmentent leurs surfaces, leurs cheptels pour faire fasse à l'augmentation des charges et c'est aujourd'hui qu'on s’étonne ?? Il aurait fallu se réveiller plus tôt Mme Royale !
1000 Vache ça choque ? Mais combien y a t il de ferme de plus de 1000 Ha en France ??
L'industrialisation de l'agriculture n'a pas attendu la ferme des 1000 vaches, elle a commencé il y a fort longtemps...

JETT

Comment appelle-t-on le désir de vouloir toujours plus déja??...la Pléonexie!!
Est-ce un exemple à suivre ou bien qu'est ce qui vous rend aveugle messieurs???

fairytales

Mr le foll vite clause de sauvegarde comme pou les cerisiers pas d importation des pays qui autorise les fermes de plus de 500 vaches , clause de sauvegarde risque sanitaire pas d importation des pays qui ne respecte pas nos normes

FERME390

FCes éleveurs ont réussi à s entendre pour monter leur projet de étable de mille vaches. Je pense qu ils seront sur plusieurs points. Économique par le économie d échelle .et aussi et surtout leur qualité de vie ou ils pourront se relayer comparé à la gestion de 10 élevages de 100 vaches

ddx

je suis contre ce type d élevage a titre pesonnel, mais si certains ont envie de se lancer dans se type d élevage je vois pas ou est le problème a condition que le bien etre animal et les normes environnementales soit respectée
de toute facon cette ferme de 1000 vache n est pas rentable, elle marche grace a la méthanisation
a degue: il ya des petite fermes qui marche très bien! c est ceux avec 1 ou 2 robot et bcp d investissement quicrèvent, plus tu grossit plus d investit , plus tu bosses et plus tu crève

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier