Fermiers et métayers : Halte au grignotage des terres

SC

A la veille de son congrès, la SNFM (Section nationale des fermiers et métayers de la FNSEA) tire la sonnette d'alarme sur le grignotage des terres cultivables.

La section nationale des fermiers et métayers en est convaincue : il devient urgent de préserver une ressource naturelle rare, la terre, de plus en plus convoitée. Une perte de foncier qui, selon elle, remet en cause la pérennité et donc l'existence des entreprises agricoles. Chaque année, 60.000 hectares de terres agricoles disparaissent pour répondre aux demandes des collectivités, aux besoins des ménages, mais aussi pour la construction de zones industrielles et commerciales. « Le prix du foncier est boosté par la grande faim des collectivités locales » regrette Bertrand Saget, président de la SNFM.

La solution : renforcer les outils de protection de l'espace agricole. Aujourd'hui, il existe en effet peu d'outils, si ce n'est les ZAP (Zones agricoles protégées). Mais seulement 6 ZAP font l'objet d'un arrêté préfectoral et 40 en sont encore au stade de projet. La SNFM demande également la réhabilitation des friches industrielles et la mise en place d'un fonds de garantie abondé par les entreprises et les collectivités pour permettre la remise en état des friches industrielles avant de poursuivre la consommation d'autres terres agricoles.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires