Festival de l'élevage : un excellent cru de Normandes

Sandrine Bossière

Festival de l'élevage : un excellent cru de Normandes
- © SB

Les 21 et 22 mars derniers à Argentan, plus de 120 animaux étaient présents au Festival de l'élevage et de l'Agriculture, offrant une belle vitrine de la race normande, avec des performances de plus en plus impressionnantes.

Le palmarès (extraits)
- Génisses de 18 à 24 mois : 1. Ibiza, Earl du Loiret, Forges, 2. Itargie, Lycée agricole, Sées, 3. Gaec de la Croix des Land, Vieux Pont.
- Génisses gestantes e plus de 3 mois, âgées de 24 à 30 mois : 1. Habricote, Cyrille Pouchin, Ommeel, 2. Halloween, Earl Thomas Dumesnil, Rouelle, 3. Hollywood, Gaec Foucault, Briouze.
- Vaches en 1re lactation en cours de moins de 100 j : 1. Horloge, Seac du Prieuré de la Bar, Saint-Agnan-sur-Sarthe. 2. Hostie, Gaec Besniard Frères, Aunou-sur-Orne, 3. Hawaie, Earl Enjalbert, Ferrières-la-Verrerie.
- Vaches en 1re lactation en cours entre 100 et 199 jours de lactation : 1. Germanique, Gaec Bersniard Frères, Aunou-sur-Orne, 2. Hortensia, Earl Enjalbert, Ferrières-la-Verrerie, 3. Girolle, Gaec des Tamarylises, Saint-Martin-l'Aiguillon.
- Vaches en 1re lactation en cours de plus de 200 j : 1. Glycine, Gaec Piquet, Avrilly ; 2. Hotelière, Earl Enjalbert, Ferrières-la-Verrerie ; 3. Gagnante, Earl Thomas Dumesnil, Rouelle.
- Vaches en 1re lactation en cours de plus de 200 j : 1. Gazelle, Earl Piquet, Avrilly ; 2. Géniale, Earl Piquet, Avrilly ; 3. Gitane, Gaec des Tamarylises, Saint-Martin-l'Aiguillon.
- Vaches en 1re lactation terminée ou supérieure à 305 j : 1.Guitare, Gaec Piquet, Avrilly ; 2. Gléane, Earl du Loiret, Forges ; ex Génie, Scea du Prieuré de la Bar, Saint-Agnan-sur-Sarthe.
- Vaches en 2e lactation en cours : 1.Gourmette, Earl Enjalbert, Ferrires-la-Verrerie ; 2. Gentille, Gaec Piquet, Avrilly ; Guyanna, Gaec Bas Normand, Sainte-Marie-la-Robert.
- Vaches en 2e lactation en cours : 1. Folique, Earl Thomas Dumesnil, Rouelle ; 2. Flower, Ass Giel Don Bosco, Giel-Courteilles ; 3. Gaec Foucault, Briouze.
- Vaches en 2e lactation terminée et en gestation : 1. Flamande, Gaec du Noyer, Saint-Martin des Pezerits ; 2. Famine, Gaec Piquet, Avrilly.
- Vaches en 3e lactation en cours : 1. Elisabete, Gaec du Noyer, Saint-Martin-des-Pezerits ; 2. Flagada, Gaec Besniard Frères, Aunou-sur-Orne ; 3. Gaec Foucault, Briouze.
- Vaches en 3e lactation terminée et en gestation : 1. Digitale, Scea du Prieuré de la Bar, Saint-Agnan-sur-Sarthe ; 2. Eolienne, Gaec Besniard Frères, Aunou-sur-Orne.
- Vaches en 4e lactation : 1. Declique, Earl Thomas Dumesnil, Rouelle ; 2. Douce, Ass Giel Don Bosco, Giel-Courteilles ; 3. Dynastie, Gaec Piquet, Avrilly.
- Vaches en 5e lactation ou plus en cours : 1. Clochette, Earl Thomas Dumesnil, Rouelle ; 2. Capsule, Gaec des Tamarylises, Saint-Martin-l'Aiguillon ; 3. Colanta, Earl Enjalbert, Ferrières-la-Verrerie.
- Vaches en 4e lactation ou plus terminée : 1. Bequille, Gaec Besniard Frères, Anjou-sur-Orne ; 2. Vosiline, Earl Thomas Dumesnil, Rouelle ; 3. Tombola, Scea du Prieuré de la Bar, Saint-Agnan-sur-Sarthe.
Race à viande
- Normande de moins de 28 mois : 1. Earl de la Bellonnière, Sainte-Gauburge.
- Normande entre 28 et 36 mois : 1. Earl du Loiret, Forges.
- Races diverses de 28 à 36 mois : 1. Earl de la Bellonnière, Sainte-Gauburge.
- Races diverses de plus de 3 ans : 1. Earl de la Bellonnière, Sainte-Gauburge.
- Culards : 1. Earl des Vaux, Vaudeloges.
- Championnat race normande : Earl des Vaux, Vaudeloges.
- Championnat races diverses : Earl des Vaux, Vaudeloges.
- Championnat inter-race : Earl des Vaux, Vaudeloges.
Prix spéciaux, prix de championnat
- Meilleure femelle bouchère : 1. Carquebut, Gaec Besnard Frères, Anjou-sur-Orne ; 2. Cheyenne, Ass Giel Don Bosco, Giel-Courteilles ; 3. Framboise, Gaec Besniard Frères, Anjou-sur-Orne.
- Meilleure fromagère : 1. Beetwin, Gaec de la Croix blanche, Barville.
- Honneur femelles : 1. Horloge, Scea du Prieuré de al Bar, Saint-Agnan-sur-Sarthe.
- Challenge espoir : Gourmette : Earl Enjalbert, Ferrières-la-Verrerie.
- Championnat femelle : 1. Elisabete, Gaec du Noyer, Saint-Martin-des-Perzerits.
- Prix d'élevage : 1. Gaec Besniard Frères, Anjou-sur-Orne ; 2. Scea du Prieuré de la Barre, Saint-Agnan-sur-Sarthe ; 3. Gaec Piquet, Avrilly.
- Prix de famille : Gaec du Noyer, Saint-Martin-des-Perzerits.
- Meilleure mamelle jeune : 1. Gourmette, Earl Enjalbert, Ferrières-la-Verrerie.
- Meilleur mamelle adulte : Fologne, Gaec Foucault, Briouze.
- Prix des 3 meilleurs mamelles : 1. Gaec Bas Normand, Sainte-Marie-la-Robert. 2. Earl Enjalbert, Ferrières-la-Verrerie ; 3. Scea du Prieuré de la Barre, Saint-Agnan-sur-Sarthe.
- Présentation des femelles à + 10 000 kg de lait standard : 1. Etrille, Gaec Piquet, Avrilly, 2. Dynastie, Gaec Piquet, 3. Colanta, Earl Enjalbert.

La première vache à monter sur le podium appartient au Gaec Piquet
d'Avrilly. Mais le prix le plus convoité de ce concours départemental revient au Gaec du Noyer situé sur la commune de Saint-Martin-des-Pézérits avec Elisabete. Cette vache qui s'apprête à fêter ses 6 ans
au 30 avril prochain, de père
Stable, a su séduire les juges du concours avec une superbe mamelle et une morphologie hors du commun.
Au total, pas moins de 109 femelles reproductrices de la race bovine normande ont concouru pendant ces deux jours de festival. “La promotion de la race normande reste notre priorité” explique le président du Festival, Anthony Le Du. Sur le ring, étaient présentés les meilleurs animaux du département de l'Orne. Une belle vitrine de la race qui fait la fierté de la région. Et comme de nombreux éleveurs, la génétique prend une place importante dans leur exploitation. “Cela porte ses fruits” assure le président, grâce à l'investissement des agriculteurs depuis de nombreuses années. “Nous avons assisté à un excellent cru avec une amélioration des productions laitières, des morphologies, des mamelles et
du développement” se réjouit Anthony Le Du.
En ce qui concerne les lactations de certaines jeunes génisses en production pour la première année, elles se situaient autour des 7 000 kg brut. Les meilleures lactations des vaches adultes oscillaient entre 9 000 et 10 000 kg brut.
Transmettre le savoir
Si les concours départementaux attirent les éleveurs, ils présentent également un intérêt pour les jeunes. “C'est pédagogique. Nous sommes là pour transmettre notre savoir aux jeunes” souligne Anthony Le Du. Près d'une trentaine de jeunes étaient présents. Ils ont participé à ce chalenge de qualité où le niveau et la passion des candidats laissent présager un bel avenir à la race normande, en premier plan Amandine Lévêque, championne des présentateurs avec sa vache Gadie, appartenant au Gaec de Fresnay (Ceaucé).
A quelques pas du ring, dans le hall des expositions, les producteurs normands présentaient leurs produits au public venu nombreux à nouveau cette année. De quoi faire la transition entre la race normande et le terroir.

Source l'Agriculteur Normand

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier