Feurs : Opération « ville morte » dans la Loire

Plus d'un millier d'agriculteurs bloquent, avec 200 tracteurs, la petite ville de Feurs, dans la Loire, lors d'une opération « ville morte » organisée pour protester contre la baisse de leurs revenus.

Venus de toute la Loire, éleveurs laitiers, producteurs de fruits ou de viande ont pris position sur les rond-points permettant l'accès à la ville, à l'appel de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs. «Stop au racket des agriculteurs et des consommateurs», «On veut vivre de notre métier», peut-on lire sur des banderoles.

«Feurs est ville morte pendant quelques heures, cela occasionne des désagréments, mais j'ai donné mon accord et je vais moi-même aller les soutenir, d'autant plus qu'une partie de la population vit de l'agriculture », explique Jean-Pierre Taite (DVD), le maire de la ville.

1.100 manifestants

Les agriculteurs soulignent qu'ils font face à une hausse des charges de 10% en moyenne en 2008, alors que leur revenu a chuté de plus de 20%. Ils demandent un « plan rapide de soutien au revenu » et « une politique permettant d'obtenir des prix de revenu rémunérateurs ».

Les agriculteurs ont prévu de bloquer la ville jusqu'à la mi-journée, et de se retrouver ensuite près de l'hippodrome pour un meeting. Les gendarmes confirment la présence de 1.100 manifestants.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier