FNE : La région Bretagne joue l'apaisement

Le conseil régional de Bretagne vient de retirer sa plainte contre la FNE, qu'elle avait assignée pour « atteinte à son image » après une campagne d'affichage présentant une plage recouverte d'algues vertes.

Cette décision a été prise après l'envoi par le président de FNE, Bruno Genty, d'un courrier dans lequel il précise que la campagne lancée en février « n'était pas dirigée contre la Bretagne et ne visait pas à la stigmatiser». Estimant ainsi que l'atteinte qu'il avait subie est réparée de ce fait, le Conseil régional de Bretagne décide de se désister de l'instance engagée contre FNE.

«Nous nous réjouissons de cette décision car l'objectif de cette campagne n'a jamais été de stigmatiser une région en particulier. Nous préférons voir la Région consacrer son énergie à la lutte contre la prolifération des algues vertes qui n'est pas encore gagnée.», réagit Bruno Genty.

Le procès en référé au tribunal de Paris devait se tenir ce vendredi 6 mai. Le conseil régional de Bretagne avait assigné FNE en justice car il lui reprochait de présenter « la première région agricole de France comme source de pollution et de mise en danger d'autrui ».

La campagne lancée par FNE à Paris en marge du Salon de l'agriculture présentait notamment un enfant jouant sur une plage couverte d'algues vertes en soulignant que la décomposition de ces algues, dont la prolifération est liée aux rejets azotés agricoles, « dégage un gaz mortel ».

La campagne de FNE ne visait pas spécifiquement la Bretagne mais cette région est la plus touchée par le phénomène des algues vertes. En 2009, un cheval y avait péri après avoir inhalé les émanations d'algues en décomposition.

La campagne de FNE ne visait pas spécifiquement la Bretagne mais cette région est la plus touchée par le phénomène des algues vertes (photo SC)

La campagne de FNE ne visait pas spécifiquement la Bretagne mais cette région est la plus touchée par le phénomène des algues vertes (photo SC)

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires