Formation : Le secteur agricole veut attirer les demandeurs d'emploi

Le Fafsea, organisme financier de la formation professionnelle agricole, va proposer pour la première fois une formation plus particulièrement destinée aux demandeurs d'emploi non issus du milieu agricole.

Baptisée Adema (Accès des demandeurs d'emploi aux métiers agricoles), cette formation courte, de 22 jours, s'adresse aux demandeurs d'emploi peu ou pas qualifiés, jeunes ou en reconversion (http://www.fafsea.com/adema/).

« L'agriculture recrute chaque année des milliers de salariés permanents auxquels viennent s'ajouter des centaines de milliers de travailleurs saisonniers », fait valoir Jérôme Despey, président du fonds national d'assurance formation des salariés des exploitations et entreprises agricoles (Fafsea), organisme qui finance cette nouvelle formation. « Certaines filières agricoles manquent de main d'oeuvre et recrutent mais on ne pense pas toujours spontanément à nos métiers », poursuit-il.

En 2008, la Mutualité sociale agricole (MSA) a recensé plus de 71.000 salariés agricoles en CDI et 1,1 million en CDD. Même si l'activité sur l'exploitation est toujours largement produite par les actifs familiaux (71%), la part de la main d'oeuvre salariée non familiale continue de progresser, selon les derniers chiffres publiés par le ministère de l'Agriculture et qui remontent à 2007.

Les salariés permanents non familiaux réalisent 17% du travail, surtout dans le maraîchage, l'horticulture et la viticulture. Les travailleurs saisonniers (12%) travaillent surtout dans la cueillette ou les vendanges.


Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier