France: le gouvernement renonce au projet initial du barrage contesté de Sivens

France: le gouvernement renonce au projet initial du barrage contesté de Sivens
Terrassements du chantier au 2 novembre 2014.

Le gouvernement français a renoncé au projet originel du barrage de Sivens, dans le sud-ouest du pays, critiqué par Bruxelles et qui avait été le théâtre à l'automne de violentes manifestations dans lesquelles un jeune militant écologiste avait trouvé la mort.

La réalisation du projet dans sa version initiale n'est "plus d'actualité", a affirmé vendredi la ministre de l'Écologie Ségolène Royal, précisant avoir "validé" deux scénarios alternatifs, proposés par un rapport d'experts. Le premier envisage "la réalisation d'un réservoir de taille plus réduite sur le site de Sivens" et le second inclut plusieurs retenues combinées, notamment en amont du site. Contesté depuis plusieurs années par des associations locales, qui épinglaient son coût et son impact sur l'environnement, le projet initial du barrage prévoyait une retenue d'eau d'1,5 million de m3 pour l'irrigation de terres agricoles. Il était également critiqué par la Commission européenne, qui avait ouvert fin novembre une procédure d'infraction contre la France pour non respect de la directive sur l'eau.

Selon Mme Royal, les nouvelles propositions "sécurisent les besoins en eau" et "répondent à l'objectif" d'un bon état des eaux rappelé par Bruxelles. Le rapport d'experts "établit à 750.000 m3 les besoins de stockage" d'eau. Les propositions alternatives doivent "notamment permettre l'obtention des financements européens", a souligné la ministre, alors que Bruxelles aurait pu, faute d'accord, couper les fonds européens affectés au projet.

Mme Royal s'est impliquée dans ce dossier local après la mort fin octobre d'un militant écologiste âgé de 21 ans, Rémi Fraisse, tué lors d'affrontements sur le site avec les forces de l'ordre. Le décès du jeune homme, le premier dans de telles circonstances en France depuis 1986, avait suscité une émotion considérable dans le pays.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 23

common

@ a ricodu45
Qui generalise? Qui a parlé du "moment"?
Les principes du sol et de la pousse de la vegetation sont partout les memes - ce sont les circonstances qui sont differents.
Parcontre parler des terres qui ont besoin "toujours de l'irrigation": peut-etre, mais quelle quantité! Peut-etre il y a des terres ou on ferait mieux de ne pas faire de l'agri-culture. Ou ne pas faire certains cultures. Ou sortir de ce 'productivisme' pour lequel la 'productivité' (rendement comme premier et dernier critere - sans calcul de tous (!) les frais... ) Ou simplement prendre en compte tout le savoir d'aujourd'hui pour dependre le moins possible des intrants (oui, c'est un travail...).
Mais si on veut absolument jouer aux plus en plus grands gadgets... il faut payer la facture sans se plaindre du gouvernement (comme c'est devenu une charcteristique de notre metier)!





Ricodu28

@

Je ne contestais pas le fait de drainer, juste que cette eau n'est pas utilisée et pars vers.... d'autres horizons depuis que le drainage existe sans qu'on ne la retienne.
Et comme nous n'avons pas élevés les cochons ensemble, le "tu" me déplais grandement.

@roque290
Même remarque que pour le précédent, je ne vous connais pas, pas de "tu" ça me paraissait une base de politesse et plus correct.
Ensuite pour ce qui est du garage et du sous sol c'était un brin ironique quoi qu'en partie verifié ces dernières années. Le miens est hors d'eau ne vous en faites pas!

@jean
Sûr que ces retenues vont devenir de plus en plus utiles mais elles sont à bien reflechir car faire des mare partout c'est bien encore faut il les faire aux bons endroits...
Quand aux besoins en eau de l'agriculture dans cette région ils n'ont sans doute pas été calculés au plus juste mais avant de dire: aujourd hui on a besoin de xxxxxx mètres cubes creusons une piscine qui réussira à les contenir, n'y a t il pas conjointement un travail à faire pour réduire cette quantité? La quantité necessaire ainsi réduite réduirait de fait la taille du trou à creuser et son impact sur les avis autant que sur "l'environnement".

Tout le monde se met la ratte au court bouillon pour ce projet qui je le rappel va juste prendre une autre forme alors que j'ai en tête pas mal d'exemple de retenues, étangs, bref points d'eau artificiels qui n'ont fait couler ni encre ni sang et sont bel et bien opérationnels. Au lieu de garder des oeillères en se disant que si à st tintin la tétine on peut creuser un gros lac alors on peut forcèment creuser notre petite mare par ici il serait peut être bon de chercher comment faire pour que les gens se rendent compte que notre petite mare est aussi importante que leur gros lac mais ça ça veut dire faire des concessions et se creuser un peu le ciboulot et c'est un peu moins simple que de juste grogner.....

Ce que je retiens également c'est qu'on a bien fait d'inventer les écolos quand même! D'ailleurs je ne retrouve pas les clefs de mon télésco je me demande s'il n'y a pas un " terroriste socialo ecolo bobo extremiste vivant au crochet de la société" caché derrière ça......

Quand à l'Europe c'est un peu comme les écolos on aime bien tirer à boulets rouges dessus seulement on a aussi tendance à oublier que malgré des prises de positions qui ne nous conviennent pas elle oeuvre aussi au quotidien pour pas mal de choses qui ne serait pas en fonction si elle n'y avait pas mis son grain de sel. L'Europe c'est juste un regroupement de personne et ils sont comme les autres, ils ont des idées qui nous plaisent et d'autres moins.
En plus pour une fois ils ne semblent pas hostiles aux projets alternatifs.

UNIKGAS

C est navrant comme le gouvernement recule devant ces extrémistes qui en plus pour la plus part sont au crochet de societe. VIVE LA FRANCE!

rob57

l'Europe est une excuse , je vois pas ce que ca change à la qualité de l'eau, mais bon c' est plus facile de se réfugiez derriere l'Europe quand on à pas le courage de dire ce q'on veut imposer , n'est ce pas madamme royal!!
Pour notre dame des landes que dit l'Europe ? Je crois que niveaux zone humide c'est sans commune mesure avec sivens .... Une ou deux grenades bien placé et le projet sera abandonné ??? Ah non c'est vraix les politicards ont déjà touché leurs pourboires donc il faut que le projet continue .
Méme pays mais pas la méme loi !! Quelle honte

barinne

en France il n'y a plus que les imbeciles qui travaille et on ce plait de les emmerdes tout est pretexte il leur faut une nature sauvage on se demande de quoi vive certain peut etre qu'il bouffe que du papier j'ai jamais goutter

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier