Franche-Comté : Vigne : un millésime qui respecte les traditions

Agreste - Octobre 2009

En raison d'un mois de mars froid et pluvieux, le développement végétatif de la vigne n'a débuté cette année qu'au début du mois d'avril. La suite du printemps a par contre été beaucoup plus clémente du point de vue météorologique. Ainsi, les conditions douces du mois d'avril, suivi d'un mois de mai sec et chaud, ont permis un développement rapide de la vigne et une floraison précoce, notamment pour les Chardonnay et Poulsard. Début juin, un épisode pluvieux a légèrement perturbé cette floraison mais, globalement, elle s'est bien déroulée avec une bonne sortie de grappe. Fin juin, la production 2009 de vin AOC était alors estimée à 80 000 hl.

Des conditions sanitaires idéales tout au long de l'été

En juillet, plusieurs secteurs de la région viticole du Jura ont été grêlés, comme les secteurs d'Arbois ou de Poligny. Ces épisodes de grêle ont endommagé partiellement les grappes situées sous le vent. Les dégâts occasionnés ont alors été estimés à 10% de la récolte annuelle. Malgré la grêle, peu de pourritures ont été constatées. Par ailleurs, la pluviométrie légèrement excédentaire à la normale du mois de juillet n'a pas affecté l'état sanitaire des vignes, du fait notamment de nuits fraîches. La pression de l'oïdium est restée faible et seules quelques taches de mildiou ont été constatées. Les conditions climatiques sèches et chaudes du mois d'août ont permis aux raisins d'atteindre une belle maturité avec une bonne concentration de sucre et donc un degré élevé. Les conditions sanitaires sont, là encore, restées très saines. Du fait de ces conditions sèches, mais aussi parce que les raisins présentaient des peaux épaisses ou que certains cépages comme le Poulsard souffraient de coulures, les prévisions de récolte à l'aube des vendanges étaient en baisse et estimées à 72 000 hl.

 

Des vendanges réalisées dans d'excellentes conditions météorologiques

Sur les secteurs grêlés en juillet, une grande différence de maturité a été observée selon le côté du cep. C'est pourquoi les vendanges ont été retardées au maximum. Elles ont cependant débuté précocement avec 3 semaines d'avance sur une année normale. Pour les crémants, le début des vendanges a ainsi commencé dès le 27 août. En effet, pour élaborer des crémants de qualité, les raisins destinés à cette production doivent présenter une richesse en sucre inférieure aux AOC de vins tranquilles. Pour les vins tranquilles, qui doivent présenter un titre alcoométrique naturel minimum de 10%, les vendanges ont commencé le 7 septembre. L'ouverture du ban des vendanges pour l'appellation Château-Chalon a, quant à elle, été fixée au 16 septembre. Ces vendanges se sont déroulées dans des conditions météorologiques idéales (temps sec et ensoleillé), ce qui a contribué à maintenir la vigne dans des conditions sanitaires parfaites jusqu'à la fin des vendanges qui se sont terminées fin septembre.

Un millésime qui respecte la tradition des années en 9

Du point de vue des quantités, la récolte s'avère finalement légèrement supérieure aux prévisions d'avant vendange et devrait approcher la récolte de 2008 avec des volumes de l'ordre de 75 000 à 80 000 hl pour l'ensemble des AOC. En effet, fin août et début septembre, de bénéfiques pluies ont permis aux grains de se remplir et d'améliorer ainsi le rendement en jus au pressage. La météo ensoleillée des mois d'août et septembre a permis aux raisins d'atteindre une bonne maturité. En effet, la plupart des parcelles récoltées pour la vinification de vins tranquilles atteignaient 12°, soit une maturité idéale pour la récolte. La récolte s'avère donc d'excellente qualité avec de belles couleurs pour les rouges. Le millésime 2009 devrait donc respecter la tradition des années en 9, et en particulier 1999, cru resté dans les mémoires.

Source Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier