Fruits et légumes : L'Europe envisage une aide de 150 millions d'euros

L'Europe serait prête à mettre sur la table 150 millions d'euros pour indemniser les producteurs de légumes européens, un dispositif jugé insuffisant, notamment par l'Espagne.

« On va proposer un montant de 150 millions d'euros », a déclaré le commissaire européen à l'Agriculture Dacian Ciolos en marge d'une réunion extraordinaire des ministres européens de l'Agriculture à Luxembourg. Ce montant étant susceptible d'augmenter en fonction des évaluations des pertes.

Cette aide financière est destinée à couvrir les pertes des agriculteurs européens suite à une baisse des ventes de concombres, salades et autres tomates, présentés la semaine dernière comme possibles vecteurs de la bactérie Eceh, responsable de l'épidémie

Les fonds permettront d'indemniser partiellement les pertes des producteurs de légumes, qu'ils soient ou non membres d'une organisation de producteurs.

Selon le projet présenté par la Commission, l'argent, tiré du budget européen, permettrait de rembourser 30% de la valeur des invendus.

Concombres : une aide de 14 cents par kilo

Un producteur de concombres percevrait ainsi quelque 14 centimes par kilo, sur un prix normal de 48 centimes calculé sur la moyenne saisonnière de 2007 à 2010.

Les producteurs affiliés à des organisations - environ 35% des professionnels du secteur européen des fruits et légumes - pourront y ajouter des fonds déjà prévus par la législation en vigueur, cofinancés par l'UE et leurs organisations. Ils pourraient ainsi recevoir les deux tiers du prix de vente moyen, soit quelque 32 cents par kilo de concombre.

Les pertes de salades et de tomates depuis le 26 mai seraient aussi prises en compte.

417 millions d'euros perdus par semaine

Selon la fédération des syndicats agricoles Copa-Cogeca, le secteur enregistre des pertes de l'ordre de 417 millions d'euros par semaine, dont 200 millions en Espagne, premier exportateur de fruits et légumes en Europe qui a vu ses ventes s'effondrer depuis que ses concombres ont été mis en cause -à tort- par les autorités allemandes.

Les pertes, affirme la Copa-Cogeca, sont de l'ordre de 100 millions d'euros par semaine en Italie, 30 millions en Allemagne ou en France. « La demande a chuté pratiquement au point mort », dénonce l'organisation.


Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier