Gestion des cultures : Quel est le coût de production du maïs irrigué ?

Nicole Ouvrard

Selon les départements, le surcoût lié à l'irrigation du maïs n'est pas toujours compensé par le gain de rendement entre maïs sec et maïs irrigué.

Malgré un gain de rendement de 20 quintaux par hectare, le coût moyen d'une tonne de maïs irrigué est plus élevé que celui d'une tonne de maïs sec sur une moyenne de quatre ans (de 2006 à 2009) et dans cinq départements. C'est ce que l'on peut mettre en évidence à partir d'une enquête de FranceAgriMer renouvelée chaque année auprès de 500 maïsiculteurs des départements de l'Ain, du Haut-Rhin, des Landes, du Tarn-et-Garonne et de la Vienne, représentatifs des grandes zones de production du maïs dans l'Hexagone.
Le surcoût à la tonne est de 5 % (128 euros la tonne en irrigué contre 121 en sec). Mais ce chiffre cache de fortes disparités. De 2006 à 2009, le coût à la tonne de maïs irrigué est largement supérieur à celui du maïs sec dans le Tarn-et-Garonne et dans l'Ain (respectivement + 15 et + 21 %). Pourtant, ces deux départements sont dans des situations bien différentes.

Frais d'irrigation élevés

Dans le Tarn-et-Garonne, la quasi-totalité des maïs est irriguée car les rendements en sec sont faibles (84 q/ha), mais les frais d'irrigation y sont les plus élevés, faisant passer les charges de 1000 à 1500 euros par hectare. Le gain de rendement dû à l'irrigation, pourtant de 26 quintaux/hectare, ne permet pas de couvrir ces charges. Dans l'Ain, les rendements en sec sont déjà très bons (105 q/ha en moyenne) et le gain de rendement grâce à l'irrigation n'est que de 15 quintaux, ce qui ne couvre pas le surcoût de 400 euros par hectare.
Dans le Haut-Rhin, produire une tonne de maïs sec ou de maïs irrigué coûte le même montant, et le maïs irrigué coûte même moins cher à produire dans les Landes
(- 2 %) et la Vienne (- 4 %), ce qui revient à dire que les gains de rendement (respectivement de 20, 18 et 25 q/ha pour les trois département) compensent le surcoût lié à l'irrigation.

 

Effet sécheresse

Selon cette enquête, réalisée dans des exploitations de moyenne et grande tailles, le coût moyen de production du maïs, toute conduite confondue, est de 123 euros la tonne entre 2004 et 2009. Mais il est monté à 185 euros la tonne en 2003, en raison de la sécheresse.

Charges à l'hectare

Les charges à l'hectare, quelle que soit la conduite et en intégrant charges opérationnelles et fixes, se situent autour de 1150 euros dans l'Ain et la Vienne, 1300 euros dans les Landes et le Haut-Rhin et 1500 euros dans le Tarn-et-Garonne. La différence s'explique essentiellement par les frais d'irrigation et de travail.

Les coûts montent

Entre 2006 et 2009, les charges d'engrais sont passées de 65 euros à 141 euros par hectare, en raison de la hausse des prix de ces intrants. C'est aussi l'inflation pour les frais liés au matériel qui passent de 189 euros en 2006 à 232 euros par hectare en 2009. Les charges en phyto, elles, ont baissé, surtout en 2009 (de 113 à 76 euros/ha) mais ce n'est peut-être que conjoncturel.

Source Réussir Grandes Cultures Mai 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier