Gestion des stocks fourragers : quelques pistes pour faire face à un déficit

CL/BC 44

Au niveau du cheptel, limiter les jours improductifs :
- Anticiper les ventes, réforme, boeufs, broutard, génisses amouillantes
- Ne garder que le nombre d'animaux strictement nécessaire (objectif de réalisation du quota, PMTVA....)
- Ajuster le niveau de production
Au niveau des fourrages, faire un point sur les besoins du troupeau et sur les volumes disponibles :
- Autoconsommation des céréales :
- Soit en ensilage immature début juin
- Soit paille et grain après les battages
- Semis de plantes estivales :
- Colza fourrager 3 à 4 TMS/ha
- Trèfle d'Alexandrie, moha 3 à 5 TMS/ha
- Sorgho fourrager, sundan-grass 4 à 6 TMS/ha
- Semis de dérobées type RGI :
- Pâturage d'automne
- Reconstitution de stocks de stock au printemps 2011
- Solution alternative :
- Combler le manque de fourrage par du concentré supplémentaire
- Utiliser des sous produits de l'industrie (drêche, pulpe...)
Le Contrôle Laitier et Bovins Croissance propose un appui à tous ses adhérents. Pour plus d'informations, contacter le conseiller du secteur ou encore le site Internet www.clbc44.fr.

Source CL/BC 44

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier