Grande consommation : Les prix baissent en France », affirme Luc Chatel

Les prix des produits de grande consommation « baissent en France », a affirmé le secrétaire d'Etat chargé de l'Industrie et de la Consommation, Luc Chatel.

« Les études à notre disposition montrent que, depuis trois mois, les prix baissent de 0,2% par mois en France », a déclaré Luc Chatel, venu présenter en Lorraine les modalités d'application du « plan automobile » lancé le 9 février par Nicolas Sarkozy. Reconnaissant que cette baisse des prix devrait être plus accentuée, il estime qu'« il existe encore quelques augmentations qui interpellent », notamment pour les denrées alimentaires.

Si, d'après le secrétaire d'État, « l'immense majorité des industriels joue le jeu de la baisse des prix », certains d'entre eux, notamment les fabricants de pâtes, proposent aux distributeurs des augmentations de tarifs supérieures à 15% alors que le prix du blé a baissé.

Pour M. Chatel, ce qui compte, « c'est le prix moyen du panier en magasin » établi à partir de relevés effectués à la caisse par l'Observatoire des prix et des marges sur 100.000 produits dans la grande distribution. Dans les magasins, les prix des produits alimentaires ont commencé à baisser depuis décembre mais ce reflux reste timide, déplorent pourtant les associations de consommateurs.

En janvier, les prix reculent de 0,1%

En janvier, les prix ont reculé de seulement 0,1% par rapport à décembre, mais ils ont augmenté de 2,4% sur un an, selon l'Insee, alors que les prix des matières premières ont fortement baissé. Selon une récente étude du mensuel « 60 millions de consommateurs », sur 1.430 produits de grande consommation de marques relevés sur cinq sites internet, 707 ont vu leur prix augmenter entre août 2008 et janvier 2009.

Distributeurs et industriels négocient actuellement les tarifs des produits de grande consommation qui seront appliqués toute l'année. Ces négociations, qui durent des semaines et doivent s'achever fin février, sont toujours très tendues.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier