Grève du lait : Entre 40% et 7% de participation, selon les sources

SC avec AFP

La participation des éleveurs à la grève du lait, initiée jeudi au niveau européen, très variable d'un bassin laitier à l'autre, fait l'objet d'une guerre des chiffres entre pro et anti-grévistes.

Selon l'Organisation des producteurs de lait (OPL), qui soutient le mouvement, le taux de grévistes atteignait lundi 40% en moyenne au niveau national. « En Europe également le mouvement est lancé avec déjà des actions spectaculaires des éleveurs belges qui ont par exemple jeté plusieurs citernes du haut d'un pont autoroutier », s'est félicité l'OPL. Mais, selon la Fédération nationale des producteurs laitiers (FNPL), branche laitière de la FNSEA hostile au mouvement, le taux de grévistes ne dépassait pas 7% en moyenne.

Dans le Grand Ouest, principale région laitière, la participation serait particulièrement importante dans le Calvados et le Centre-Bretagne, d'après les syndicats, mais des sources industrielles ont décrit un impact « très faible ». Le premier groupe laitier français, Lactalis, a annoncé une baisse de sa collecte limitée à « 4-5% ».

Blocage de l'usine Eurosérum

Quoi qu'il en soit, un peu partout, les actions se multiplient. Dans la Haute-Saône, un blocage de l'usine Eurosérum, filiale du groupe Entremont Alliance, était organisé à Port-sur-Saône par les exploitants laitiers de la Confédération paysanne. Dans l'Aveyron, une tour de séchage, qui sert à fabriquer la poudre de lait, a été occupée, alors qu'une usine similaire était bloquée à Saint-Hilaire-de-Briouze, près d'Argentan dans l'Orne.

Plusieurs centaines de litres de lait ont été distribués sur le marché de La Mure en Isère, tandis que dans le Bas-Rhin, plusieurs agriculteurs ont déversé leur production dans les fosses à lisier.

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier