Grippe A : Quatre organisations dénoncent le boycott du porc

SC

OMS, FAO, OMC et OIE* dénoncent les mesures de boycott de la viande de porc prises par certains pays sur fond d'épidémie de grippe porcine.

Les organisations internationales affirment qu'il n'y a actuellement aucune justification à imposer des mesures commerciales sur l'importation de porcs et de ses produits puisque le virus H1N1 de la grippe porcine (grippe A) ne se transmet pas par la nourriture. Une quinzaine de pays, dont la Chine et la Russie, ont interdit ou imposé des restrictions à l'importation de porcs ou de produits dérivés des porcs provenant des États-unis, du Canada et du Mexique.

Outre-atlantique, de nombreuses voix se sont élevées pour critiquer ces mesures à l'instar du gouvernement canadien, qui a appelé les pays en question à revenir sur leur décision, estimant que l'heure était plutôt à la coopération afin d'endiguer l'épidémie. Les producteurs de porcs brésiliens avaient pour leur part demandé officiellement à l'OMS de changer l'appellation de la grippe porcine, invoquant les conséquences néfastes d'un tel nom sur leurs activités.

L'Égypte a commencé l'abattage massif des 250.000 porcs élevés sur son territoire. L'opération prendra de trois semaines à un mois, selon le ministre de l'Agriculture Amine Abaza.


* L'organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'organisation mondiale du commerce (OMC) et l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE)

Source d'après AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier