Hausse des prix alimentaires : Le PAM étend son assistance en Afrique de l'Ouest

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies vient d'annoncer une extension de son assistance, marquée cette année par des distributions de vivres à cinq millions de personnes dans six pays d'Afrique de l'Ouest frappés par la flambée des prix.

Il élargit ainsi ses opérations en Afrique de l'Ouest pour nourrir 1,4 million de personnes supplémentaires frappées par la hausse des prix en Guinée, en Mauritanie, en Sierra Leone, au Liberia, au Burkina Faso et au Sénégal. Ces nouveaux bénéficiaires s'ajoutent à 3,6 millions de personnes, notamment des enfants malnutris, des femmes enceintes et allaitantes, des écoliers et des séropositifs, que le PAM prévoyait initialement d'assister dans ces six pays en 2008.

Selon cette organisation, l'Afrique de l'Ouest est une région à vulnérabilité chronique, qui dépend fortement des importations alimentaires. La hausse des prix du carburant et les mauvaises récoltes causées par les inondations ou les sécheresses, ne font qu'aggraver la situation.

En Guinée, l'institution a entamé courant juillet des distributions de vivres en faveur de 600.000 personnes supplémentaires. Parmi les cibles, figurent aussi plus de 207.000 citadins en Sierra Leone, 182.000 personnes au Liberia, plus de 100.000 personnes supplémentaires au Burkina Faso et quelque 65.000 personnes au Sénégal, où les besoins sont chiffrés à 12 millions de dollars (plus de 7,6 millions d'euros).

Le PAM estime que le prix des denrées alimentaires qu'il utilise pour ses opérations a augmenté de près de 60 % de manière générale au cours des douze derniers mois.

Plan d'aide à la Corée du Nord aussi

Le PAM lancera pour septembre un appel à l'aide internationale de l'ordre de 500 millions de dollars, en faveur de la Corée du Nord où sévit une grave pénurie. Sur les 23 millions d'habitants, cinq à six millions auraient aujourd'hui besoin d'une aide alimentaire. Une enquête du PAM a montré que jusqu'à 50 % des habitants du régime stalinien vivent d'expédients, comme des herbes et des racines comestibles, d'autant que le gouvernement a réduit de près de 70 % les rations alimentaires distribuées et que les prix ont bondi - jusqu'à quadrupler parfois - sur les marchés depuis trois mois. La Corée du Nord a été victime l'an dernier de terribles inondations qui ont détruit une grande partie des récoltes.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier