Ile-de-France : Une région agricole grignotée par les villes

L'Île-de-France reste avant tout une région agricole, malgré la présence d'une population de 11,5 millions d'habitants sur une superficie de 1,2 million d'hectares et une urbanisation qui se poursuit.

Plus de la moitié de sa superficie, soit 576.300 hectares, est constituée de terres agricoles, tandis que 23% sont dédiés à la forêt et 25% aux espaces urbains, selon des chiffres publiés à l'occasion d'un colloque sur l'agriculture en Ile-de-France, organisé par le Conseil économique et social régional.

En 2007, la région comptait 5.310 exploitations agricoles, pour un peu moins de 10.000 actifs agricoles, contre environ 14.000 en 1970. Son chiffre d'affaires annuel agricole s'élève à 1,2 milliard d'euros, hors subventions.

48% de la production française de persil

Les céréales sont la première production régionale avec 348.200 hectares, soit plus de la moitié des terres cultivées, selon les statistiques de la DRIAAF. Les oléagineux (colza, tournesol,...) arrivent en deuxième position, avec 83.318 hectares, devant les betteraves industrielles sur 40.170 ha. Beaucoup plus marginale, la production de fruits, légumes et l'horticulture ne représente que 4.550 ha.

L'Ile-de-France fournit notamment 48% de la production française de persil et 44% de celle du cresson dont elle est numéro un au niveau national. Les trois quarts des exploitations sont dans le secteur des grandes cultures (céréales, oléagineux, betteraves,...) tandis que l'arboriculture, le maraîchage et l'horticulture représentent seulement 9% des entreprises agricoles, beaucoup ayant disparu faute de relève. La production biologique n'occupe que 0,8% des terres, soit 86 exploitations.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier