Inauguration du SIA : Nicolas Sarkozy promet la « refondation » de la PAC

SC

Nicolas Sarkozy a inauguré le salon de l'agriculture en promettant d'engager dès la présidence française de l'Union européenne, en juillet, une «refondation» de la politique agricole commune et en affichant sa fermeté dans les négociations à l'OMC.

Devant les responsables agricoles, Nicolas Sarkozy a répété sa volonté d'imposer, dès qu'il aurait pris les commandes de l'UE au 1er juillet 2008, l'ouverture de discussions de fond sur l'avenir de la politique agricole commune, normalement fixées en 2013 par le calendrier européen.

«Sur la PAC, je veux la rupture avec le conservatisme et l'immobilisme (...). Je veux être clair : nous veillerons à ce que cet exercice (la présidence française de l'UE) soit l'occasion d'engager dès 2009, je pèse mes mots, une véritable refondation des modalités de mise en oeuvre de la PAC dans notre pays, qui se fera en totale cohérence avec nos objectifs politiques de 2013», a déclaré le président. «La France engagera au cours de cet exercice une véritable discussion avec chacun de nos partenaires européens, avec le double objectif d'une meilleure gestion des risques climatiques, sanitaires et économiques», a-t-il insisté.

Le chef de l'Etat a également profité de son discours pour assurer qu'il s'opposerait fermement à tout accord à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), où se discute actuellement le principe d'une forte réduction des barrières douanières, «qui ne servira pas les intérêts» de la France, troisième puissance agricole mondiale. Il a regretté que l'Europe accepte des concessions toujours plus importantes sans rien obtenir en retour.

Classer la gastronomie Française à l'Unesco

Saluant la part jouée par l'agriculture dans «l'identité, la tradition française», le président a annoncé que la France allait déposer auprès de l'UNESCO une demande de classement de sa gastronomie, «la meilleure au monde» a-t-il dit, au patrimoine immatériel de l'Humanité.

Ses déclarations ont été accueillies avec une satisfaction prudente du monde agricole. « C'est un discours encourageant et mobilisateur pour les agriculteurs, mais comme l'a dit lui-même le président, les paroles c'est une chose, les actes c'est autre chose », a commenté Jean-Michel Lemétayer, président de la FNSEA.

Après son discours, Nicolas Sarkozy a satisfait à la tradition en parcourant au pas de charge et dans une cohue indescriptible les allées du salon, le temps d'engloutir un verre de lait, une tranche de jambon et une pomme. Souvent applaudi à son passage, il a aussi essuyé quelques sifflets.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires