Industries agroalimentaires : Soupçons d'entente sur les prix de la volaille

SC

Les autorités françaises de la concurrence enquêtent depuis novembre 2007 sur une éventuelle entente sur les prix entre les industriels de la volaille.

Alain Melot, président de la Fédération des industries avicoles (FIA), a reconnu l'existence d'une enquête sur le sujet mais la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) n'a souhaité « ni démentir ni confirmer » cette information publiée jeudi par le Figaro.

Les enquêteurs de la DGCCRF auraient détecté des « anomalies » sur les prix dans les rayons boucherie-volaille des grandes surfaces dès 2006. Parmi les groupes impliqués, le Figaro cite le numéro un du secteur LDC (Loué, Le Gaulois), Doux (Père Dodu) et Gastronome (Les Poulets de Gers/groupe coopératif Terrena). Seul Duc échapperait à l'enquête. Les industriels du canard, pour le foie gras, comme Delpeyrat ou Euralis seraient également concernés ainsi que les distributeurs.

Le président des industriels de l'aviculture se dit toutefois beaucoup plus préoccupé par la rentabilité de la filière française qui doit faire face aux importations massive du Brésil et de Thaïlande. La production française de volailles a baissé de 20% dans les 10 dernières années, alors que les importations (20% de la consommation) ont plus que doublé. Le prix moyen de la volaille payé par le consommateur était de 6,19 euros en 2007 contre 6,30 en 2001, précise Alain Mélot. La France compte une trentaine de milliers d'élevages professionnels.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires